Le blog de la librairie Graffiti. Nos lectures, notices et critiques en Essais.

Essais
Mes poisons

« Je voudrais que toutes mes études littéraires puissent servir à établir une classification des esprits ». Il fut exhaucé, mais en creux, car tous les auteurs que cet éminent critique littéraire descendit en flamme sont passés à la postérité, alors que les obscurs tâcherons dont il vantait le style ont sombrés dans l’oubli. Sainte-Beuve est resté pour avoir esquinté tous les novateurs Victor Hugo, Balzac, Dumas, Lamartine. Ces petits poisons (le titre n’est pas de lui) sont tirés de son journal -drôle à son insu- qui mêle petite méchanceté aigre et énorme vanité.

Sainte-Beuve
Mes poisons
Table ronde

 
L’esprit des Lumières

« Après la mort de Dieu, après l’effondrement des utopies, sur quel socle intellectuel et moral voulons-nous bâtir notre vie commune ? ». Elevé sous l’ère communiste, le Bulgare Tzetan Todorov s’est choisi la France des Lumières pour patrie et l’Europe pour idéal. Ce petit essai aux grandes vertus, invite à relire Rousseau, Tocqueville et d’autres pour refonder nos sociétés sur le contrat social, l’idéal humaniste mais plus encore pour innover une nouvelle attitude à l’égard du monde. Universaliste, Todorov se méfie des idéologies et des révolutions, fussent-elles généreuses, et plaide pour un XXIème siècle vertueux, au sens où l’entendait Montaigne, qui mettrait au centre de ses préoccupations, l’individu éclairé, sociable, fraternel, et respectueux de l’humanité.

Tzetan Todorov
L’esprit des Lumières
Robert Laffont

 
Un homme sans patrie

L’impertinence n’a pas d’âge. L’iconoclaste auteur d’ Abattoir 5 (récit du bombardement de Dresde en 45 vécu en tant que prisonnier de guerre), cultive à quatre-vingt trois ans les vertus de l’humour et de l’insolence. Alors que les grands de ce monde se prennent les pieds dans le tapis de discours à doubles fonds, Kurt Vonnegut crie sus aux mensonges. Ecoeuré de voir son Amérique, celle de Lincoln et Mark Twain, livrée à des marchands de pétrole et de guerres exportables, il livre sous forme de pamphlet sa foi en la poésie, l’humanisme, les vertus de l’intelligence et de la sensibilité. Denrées en sursis. Morceau choisi : « Notre Constitution présente un défaut tragique et je ne sais pas ce qui peut être fait pour le réparer : seuls les dingues ont envie d’être président. » Revigorant, isn’t it ?

Kurt Vonnegut
Un homme sans patrie
Denoël

 
<< Début < Précédent 11 12 13 14 15 16 17 Suivant > Fin >>

Page 14 sur 17

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !
captcha