Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Sur notre comptoir en ligne

Par Daoud kamel...
€ 23.90
Plus dans nos rayons

Commande en ligne

1. Remplissez votre panier.

2. Confirmez votre commande.

3. Venez chercher vos livres chez Graffiti.

Rechercher un livre dans la base de données (Plus d'un million d'articles disponibles) :


Rechercher un livre numérique

* Vous serez redirigé vers notre boutique numérique

Horaire d'été

Comme chaque année, en fonction d'une équipe réduite, et en prévision de la double rentrée littéraire et scolaire, la librairie ralentit quelque peu le rythme.

Deux modifications d'horaire du 15 juillet au 15 août :

-La librairie sera ouverte du lundi au vendredi de 10h à 18h30 (au lieu de 19h)

vacances-Pendant la même période, elle sera fermée le dimanche.

 


 

Et durant tout l'été, nous gérons les listes scolaires. Prévoyez une rentrée sans stress, évitez les queues de fin de vacances, nous gérons...
Pour trois des écoles qui demandent aux parents de se procurer les livres, et dont nous avons eu copie, les listes sont disponibles sur notre onglet "livres scolaires".

Bel été à tous, plein de belles lectures...

 
Le "travail" en débat chez Graffiti le dimanche 18 juin

Annulation de la rencontre/débat avec Sandrino Graceffa, le dimanche 18 juin à 11h

refaire-le-monde-du-travailCette rencontre est malheureusement annulée, l'auteur nous ayant informé d'un contretemps personnel. Veuillez nous excuser.

L’intérêt que suscite la question du « travail » est unique aujourd’hui dans l’ensemble du monde occidental.
Y a-t-il encore du travail pour tout le monde ? Le contrat social du salariat a-t-il un avenir ? L’emploi salarié et la protection sociale résisteront-ils aux multiples tentatives à l’œuvre visant toujours plus de flexibilité ? Est-il vraiment indispensable que tous les travailleurs deviennent des entrepreneurs d’eux-mêmes ?

 

Pour en parler, nous avons invité ce dimanche 18 juin à 11h, Sandrino Graceffa, auteur de l'ouvrage Refaire le monde du travail (Editions Repas)

Entrepreneur social et créateur d’initiatives locales, Sandrino Graceffa dirige la SMart depuis 2014, cette coopérative qui accompagne depuis 1998 quelque 75.000 porteurs de projets dans la gestion de leurs activités professionnelles

La rencontre sera suivie d'un apéro. Entrée libre, réservation souhaitée.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 66

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !

Notre blog lecture

Joie, de Clara Magnani

Littérature française

magnani-joieRome, 2014, fin de l’été. Alors qu’il lisait sur sa terrasse ensoleillée, le cœur de Giangiacomo – dit Gigi – s’est arrêté. Une mort rapide, sans douleur, comme il l’avait toujours souhaitée, se souvient sa fille Elvira, appelée en urgence.
Quelques jours plus tard, la jeune

Continuer la lecture

Rosa, de Marcel Sel

marcel-sel-rosa"La vengeance du fils", ou "J'emmerde le père" eussent été des titres possibles, suggère malicieusement le narrateur de ce beau et fort roman. Car au premier abord il s'agit bien d'une question de filiation, à travers l'écriture d'un livre que le père, fils d'immigré italien, impose à son

Continuer la lecture


Denise au Ventoux, de Michel Jullien

jullien-denise-au-ventouxEntrant dans un roman publié par les éditions Verdier, le lecteur sait qu’il trouvera-là une belle écriture, une de celles qui cheminent avec le thème pour le faire chanter ; non pas à la manière d’un souteneur mais de façon toute musicale.
Ou picturale, s’il s’agit de Michel

Continuer la lecture


Le dimanche des mères, de Graham Swift

Littérature étrangère

swift-le-dimanche-des-meres.Ce septième roman de Graham Swift (Le pays des eaux) est une merveille de finesse et d’intelligence. D’une journée particulière, d’un instant anecdotique, l’auteur élabore un roman qui ne cesse de se déployer pour rendre hommage à la littérature.
Ce dimanche de printemps 1934, Jane

Continuer la lecture


La chair, de Rosa Montero

montero-la-chairLa chair est faible, dit-on. Et l'âge n'arrange pas les choses, à en croire certains auteurs. Il est même des moments de la vie où elles peuvent basculer. D'où une certaine angoisse sans doute devant le temps qui passe, et le besoin de le raconter. 
Soledad vient d'atteindre la soixantaine.

Continuer la lecture