Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

, Deux enfances marquées par la guerre.

today-we-live-graffitiToday we live, d'Emmanuelle Pirotte.
Une enfant juive qu'au plus fort de la bataille des Ardennes, le hasard sauvera du désastre. Mais est-ce le hasard qui vous fait rencontrer un soldat ennemi qu'un simple regard change de machine à tuer en être qui doute ? C'est l'histoire racontée par Emmanuelle Pirotte, à partir d'un scénario pour un film qui n'a pas vu le jour. Une relation improbable entre deux êtres que rien ne rapproche, sauf précisément cette situation tout aussi improbable qui consiste, ensemble et sans vraiment l'avoir voulu, à devoir se sauver du chaos.

 


Le carré des Allemands, de Jacques Richard.le-carre-des-allemands-graffiti
Ici c'est le fils qui met en scène son père, à travers un journal, qu'il appelle Journal d'un autre. Mais si le texte est une fiction, les faits ne le sont pas.
"Mon père était un waffen SS". A 17 ans, il a choisi le mauvais camp. Comment expliquer cela ? Comment le vivre, comment le dire ? Précisément, après le temps du silence, est venu le temps de le dire.
Une courte vidéo, tirée de la chronique "Un livre, un jour" d'Olivier Barrot présente le livre et l'auteur :
http://www.france3.fr/emissions/un-livre-un-jour/diffusions/11-04-2016_472999

Emmanuelle Pirotte et Jacques Richard dialogueront avec Sophie Creuz,
chez Graffiti, le jeudi 12 mai à 20h.

Historienne d'art de formation, Emmanuelle Pirotte est scénariste. Today we live a été finaliste du Meilleur premier roman du magazine Lire en 2015. Elle st la fille de l'écrivain belge Jean-Claude Pirotte.

Jacques Richard vit et travaille à Bruxelles. Fondateur d'ART 21, ateliers d'art contemporain à Schaerbeek, où il enseigne le dessin et la peinture. Il ensigne égalementau C.A.D., Ecole supérieure d'architecture d'arts intérieurs et d'arts appliqués.

 

 

Il fut un de ces esprits brillants et intègres qui savent résister à l'air du temps, et qui, gardant le cap de leur projet de vie, agissent comme des sentinelles.  C'est au cours d'une émission d'ApostrophesDans les années 1970, il fit irruption sur la scène médiatique lors d'une émission d'Apostrophes où il présentait son livre "Les habits neufs du président Mao"

medorNouveau venu sur la planère Mook, Médor a déjà beaucoup fait parler de lui, puisqu'avant même la sortie de son premier numéro, il a dû faire face à une action en justice. Rappelons qu'un Mook, contraction de Magazine et de book, est une revue qui privilégie les reportages et les articles de fond pour éclairer l'actualité et les questions de société.
Qu'en est-il exactement de cette nouvelle forme de journalisme d'investigation qui n'a pas peur de gratter là où ça fait mal ? Peut-on encore aujourd'hui enquêter librement sans chercher la sensation à tout prix ?

Nous en avons parlé le mercredi 16 décembre à 20h, avec quelques-uns des fondateurs de Médor. Venez nombreux parler d'information, de liberté de la presse, de "deep journalism".

Après 24h01, Médor est le deuxième Mook sur la scène belge, mais la formule du Mook est déjà bien implantée dans le paysage journalistique francophone depuis la création en 2008 du magazine français XXI et Six mois, son équivalent 100% photo.

Le site de Médor