Le blog de la librairie Graffiti. Nos lectures, notices et critiques en littérature française.

Littérature française
Les immeubles Walter, de Stéphane Denis

« Dans le studio de madame Aubin-Vasconcelos, je lisais des carnets, ou je regardais par la fenêtre. Ces « jardins » privatifs sont souvent composés de plantes tropicales ou qui en donnent l’impression. Elles allaient bien avec les ambassades étrangères qui font de ce quartier de Paris une sorte de concession internationale fermée, au nord, par l’ancien palais de l’Otan. On ne savait pas quoi en faire, comme du souvenir d’un royaume disparu qui n’avait pas duré longtemps. »

Philip Julius, le narrateur, entre dans le sillage de Christine, riche (et vieille) héritière qui lui demande d’écrire ses mémoires. De ce travail, se charge en fait l’auteur via ce roman du souvenir: évocation de l’entourage de Christine, de ses amants célèbres et moins célèbres, de sa jeunesse dorée, etc. Philip, dandy oisif devient le spectateur des jeux qui se trament autour de Christine et se retrouve finalement impliqué, un peu malgré lui, dans une partie qui dont il comprend mal les enjeux. Petit roman précieux sans être incontournable, les Immeubles Walter fait vibrer cette nostalgie qui traîne toujours autour des splendeurs décrépies du passé, quand il n’est plus question d’être mais d’avoir été.

Stephane Denis
Les immeubles Walter
Fayard

 
Monsieur Dick ou le dixième livre, de JP Ohl

Le Mystère d’Edwin Drood de Charles Dickens offre à Jean-Pierre Ohl, libraire, le sujet de son premier livre. Il faut savoir que l’ultime opus de l’auteur de David Copperfield est resté inachevé. Pour cette raison, les « dickensiens » s’acharnent depuis lors à résoudre l’énigme du meurtre d’Edwin Drood.

Monsieur Dick est donc une sorte de roman à suspense où François Daumal, le narrateur, se lance sur la piste du tueur, dans une enquête à retardement pleine de rebondissements. Mais face à lui, Michel Mangematin, autre passionné de Dickens, relève le même défi. Entre les deux hommes, le duel sera sans merci.

Les deux intrigues, celle qui mêle Dickens/Edwin Drood d’une part et celle qui voit s’affronter Daumal et Mangematin d’autre part, s’imbriquent dans une structure complexe, parfois déroutante, mais jamais gratuite, qui offrira au lecteur deux dénouements simultanés d’une rare intelligence.

Monsieur Dick est enfin une belle déclaration d’amour à la littérature, il ravira les amateurs de belles lettres qui y côtoieront avec joie Dickens, Conan Doyle, Sand, Flaubert, et beaucoup d’autres.

Jean-Pierre Ohl
Monsieur Dick ou le dixième livre
Gallimard

 
Le ciel des chevaux, de Dominique Mainard

Lorsqu’elle entend dire qu’un jeune homme vit dans le parc de la ville, Lena pense aussitôt qu’il s’agit de son frère interné depuis des années. Ce frère dont elle n’a parlé à personne, pas même à son mari et à son fils, hante ses souvenirs d’enfance et elle n’aura de cesse que de renouer avec lui.

Dominique Mainard nous offre un roman très fort où les personnages se révèlent d’une grande complexité dans leur quête tout simplement humaine de briser leur solitude. Un livre pénétrant, surprenant, qui résonne en nous bien après la dernière page lue.

Dominique Mainard
Le ciel des chevaux
Ed. Joelle Losfeld

 
<< Début < Précédent 51 52 53 54 55 56 57 Suivant > Fin >>

Page 53 sur 57

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !

Notre blog lecture

La succession, Jean-Paul Dubois (Points-Seuil)

Littérature française

La mélancolie de l’auteur d’Une vie française fait merveille dans cette histoire d’héritage encombrant. De Miami ,où il a fuit danser le mambo et jouer à la pelote basque pour ne pas exercer auprès de son père, le narrateur revient à la mort de celui-ci. Mais réintégrer une famille

Continuer la lecture

Nora Webster, Colm Toibin (10/18)

Littérature étrangère

Cette chronique de la vie de famille en Irlande dans les années soixante révèle le grand art de Colm Toibin, se mettre entièrement du côté de son personnage. Une mère fort en gueule, dure avec elle-même et les siens mais aussi exemplative du renoncement que suppose être femme en Irlande

Continuer la lecture


Sigma, Julia Deck, (Editions de Minuit)

Littérature française

Cette dystopie dans le monde de la finance et des marchands d’art, entraine le lecteur au cœur de notre modèle culturel en l’exagérant à peine. Une Organisation (Sigma) pénètre les milieux influents pour veiller à qu’ils distillent une parole lisse et des idées convenues, qui

Continuer la lecture


Les fantômes du vieux pays, Nathan Hill (Gallimard)

Littérature étrangère

Pour un premier roman, c’est un coup de maître ! John Irving a adoré cette radioscopie tragi-comique des Etats-Unis de 1968 au 11 septembre. Un jeune universitaire tente d’enseigner Shakespeare à des étudiants en marketing et se réfugie dans les jeux vidéos. Son roman est en panne mais

Continuer la lecture


Philip Roth dans la Pléiade

Dernières lectures

Après Philippe Jaccottet, Mario Vargas Llosa et Kundera, Philip Roth entre de son vivant dans la Bibliothèque de La Pléiade. Ce premier volume rassemble les premières nouvelles et romans (1959-1977) qui l’ont propulsés dans la cour des grands auteurs américains. Après Goodbye Columbus, Le

Continuer la lecture