Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Aujourd'hui, la stabilité, c'est la nouvelle croissance

Markus Dohle mise toujours sur le papier

Publié le 10 octobre 2013 par alw, à francfort

(Photo : Markus Dohle © Olivier Dion / LH)

Face à 300 professionnels, le P-DG du désormais premier groupe mondial de littérature générale, Penguin Random House, s'est montré disert et optimiste pour sa première conférence publique, à Francfort lors la rencontre autour du classement annuel Livres Hebdo de l'édition mondiale.

Jusqu'alors discret dans les médias, Markus Dohle, P-DG du nouveau groupe d'édition s'est révélé un orateur plein de dynamisme, mercredi 9 octobre, à la foire internationale du livre de Francfort, lors de la conférence organisée par les magazines partenaires du classement annuel Livres Hebdo de l'édition mondiale, en coopération avec la Frankfurt Academy.

Devant un parterre de près de trois cents professionnels, il a répondu aux questions des journalistes de Publishers Weekly, The Bookseller, Buchreport, PublishNews Brazil et Livres Hebdo, de façon très vivante, mêlant petites phrases pleines d'humour et formules chocs.


Pour expliquer la stratégie du nouveau numéro un mondial de l'édition généraliste constitué en juillet 2013 par la fusion de Random House, la branche édition du géant allemand des médias Bertelsmann, avec Penguin, la filiale généraliste de Pearson, premier éditeur mondial, il a minimisé ce poids en présentant le nouveau géant comme "deux communautés de petites et moyennes maisons qui vont devenir une seule grande communauté" aimant à présenter le groupe comme une somme de petits artisans au service de la création et des auteurs. Au niveau de la création, "big is bad", a-t-il expliqué. Cependant cela nous permet, dans un marché où il faut miser sur l'innovation, de l'appliquer à grande échelle et de mettre cette grosse machine en oeuvre pour que les livres touchent les lecteurs." 

Il s'est à plusieurs reprises réjouit de la réunion de ces "marques trophées" que sont Penguin et Random House, louant " la parfaite combinaison" des catalogues et des stratégies. Il a cependant précisé que "dans notre travail, cette fusion n'a rien changé et nous avons réussi à l'issue de ce premier trimestre ensemble à ce que le changement se fasse en douceur, que l'atterrissage soit tranquille. Nous ne voulions pas perturber le travail de nos équipes."

L'innovation est la clé du développement du groupe mais Markus Dohle a rappelé que "le print sera toujours le coeur de notre travail, qu'il représente 60% du marché ou 50% ou 40%. Nous continuerons à investir dans l'édition papier."


Parmi les marchés ciblés par Penguin Random House, "le domaine hispanophone est notre priorité ainsi que le Brésil où Penguin est déjà bien implanté. Nous travaillons aussi en Asie mais la stratégie en Chine est différente et nous en sommes plus au stade d'apprentissage de la culture locale." Quant au marché européen, "il est mature et vous devriez être optimiste, a-t-il lancé. Car aujourd'hui, la stabilité, c'est la nouvelle croissance!"

Interrogé sur les nouveaux acteurs du marché que sont Google, Apple ou Amazon, il est resté très consensuel louant la saine compétition et les nouveaux modèles qu'ils ont apporté à l'édition. Son groupe a par exemple développé une grande plate forme d'auto édition. Quant à Amazon il dit "respecter leur esprit d'entreprise et d'innovation" et préfère "la coopération à la confrontation car notre but en tant qu'éditeur est de connecter l'auteur au lecteur, de rendre nos livres accessibles partout et à tous."