Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Amazon et tambouille fiscale

Amazon : tambouille fiscale et embrouille financière

Publié le 17 janvier 2013 par hh

(Photo : 889 millions d'euros de CA pour Amazon en France en 2011)

En remontant ses bénéfices sous forme de royalties dans une holding luxembourgeoise, Amazon minimise ses impôts. Livres Hebdo a reconstitué une partie des circuits financiers.

Une holding luxembourgeoise d’Amazon encaisse des centaines de millions d’euros sous forme de droits versés par les autres filiales du groupe, sans payer d’impôt sur les bénéfices, comme le montre la reconstitution des flux financiers publiée dans le numéro 937 de Livres Hebdo du 18 janvier 2013.

Les bilans des filiales luxembourgeoises du groupe (publiés en pdf ci-dessous), et les documents fournis par Amazon à la Commission des finances du parlement britannique révèlent des flux de paiement internes considérables, dont l’objectif est de réduire au maximum l’impôt sur les sociétés.

En 2011, Amazon a réalisé en France 889 millions d’euros de recettes, alors que ses filiales déclarent un chiffre d’affaires de prestations internes de 104 millions d’euros, un résultat courant de 7,6 millions d’euros, et 2,7 millions d’euros d’impôt sur les sociétés.

Au vu des résultats précisés pour ses activités au Royaume-Uni, Amazon France devrait réaliser une vingtaine de millions d’euros de bénéfice en France, non compris les droits internes reversés pour l’usage des brevets du groupe. En Grande-Bretagne, ils représentent tout juste le double du résultat indiqué.

Les bilans des quatre principales filiales luxembourgeoises


Amazon Europe
Amazon EU
Amazon Media
Amazon Services