Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Rosa, de Marcel Sel

marcel-sel-rosa"La vengeance du fils", ou "J'emmerde le père" eussent été des titres possibles, suggère malicieusement le narrateur de ce beau et fort roman. Car au premier abord il s'agit bien d'une question de filiation, à travers l'écriture d'un livre que le père, fils d'immigré italien, impose à son fils dilettante, sous peine de lui couper les vivres. Sans se douter que ce récit le renverrait à une part obscure de sa propre histoire, et plus précisément à celle de sa propre mère, disparue dans les camps, peu avant la fin de la guerre.
Cette mère, cette Rosa, dont l'ombre portée traverse tout le récit, et est si bien représentée par la photo de couverture signée Stéphanie Roland, est une magnifique figure romanesque (romanesque, vraiment ?). Adolescente enthousiaste sous le fascisme italien, "juive discriminée de la discrimination" et pensant ainsi échapper aux mesures anti-juives du régime, elle finira par s'engager dans la résistance, et mourra en déportation dans des circonstances peu claires, qui forment la trame de cette histoire familiale dont l'aboutissement se passe chez nous, à Bruxelles, de nos jours.

De quoi la Belgique est-elle faite ? (pour autant qu'elle existe, diront certains...)
A lire Rosa, de Marcel Sel, on comprend que c'est aussi de ce genre d'histoire, telle qu'il la raconte. Et on comprend aussi que de cette Belgique, on fera difficilement une nation, ce qui doit être une vertu aux yeux de l'auteur de ce premier roman, lui qui est connu comme polémiste et fin connaisseur des réalités de ce pays. On partage son avis.
Rosa donc. Lisez...

Marcel SEL : Rosa, ONLIT ditions, 2017

Ce livre vous intéresse ? Réservez-le ici
ou sa version numérique, ici