Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Claude Pujade-Renaud, le mardi 31 mai à 20h


claude-jujade-renaud-graffitiClaude Pujade-Renaud
chez Graffiti
le mardi 31 mai à 20h

pour une rencontre avec ses lecteurs à l'occasion de la parution de son livre
Tout dort paisiblement, sauf l'amour
(Actes Sud)

A travers ses romans, Claude Pujade-Renaud nous a habitués à ses portraits de femmes et d'hommes ayant traversé l'histoire des idées, et dont la vie racontée, avec ses passions, ses bonheurs ou ses tourments, est toujours une voie d'entrée vers ces idées et la manière dont les humains les mettent en scène, "habile tissage entre l'existencetout-dort-paisiblement-sauf-lamour. et l'oeuvre", dit l'éditeur. Et bien souvent, c'est un regard féminin qui en est le centre.
Il y eut ainsi, entre autres, les femmes de Port-R
oyal (Le désert de la grâce), ou l'histoire de ce couple mythique des lettres de langue anglaise que formèrent Sylvia Path et Ted Hugues (Les femmes du braconnier). Ce dernier ouvrage, que nous avons commenté par ailleurs (dans notre blog lectures), fut l'occasion pour Claude Pujade-Renaud d'une précédente rencontre à la librairie, en avril 2010.

Tout dort paisiblement , sauf l'amour, c'est l'évocation du philosophe danois Soren Kierkegaard par celle qui fut un jour sa fiancée, avant d'être l'épouse du gouverneur des Antilles danoises. Et avant que le philosophe ne s'éloigne d'elle, en quête ou en fuite d'une autre réalité. Que cherchait-il et quelle difficulté à vivre fut-elle la sienne ? Sa pensée, basée sur la personne humaine, sa subjectivité et les questions existentielles auxquelles chacun doit chercher à répondre, fut aussi fortement marquée par l'affirmation d'une foi chrétienne qui se voulait authentique, en opposition avec le christianisme d'Etat, luthérien, en vigueur
à l'époque au Danemark. C'est à travers ses lectures, ses rencontres et ses souvenirs que Régine Olsen, son ancien amour, reconstitue le parcours d'un être décédé en pleine force de l'âge, à 42 ans, en 1855.