Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Patrick Roegiers et le Bonheur des belges le mardi 11 décembre 2012

Patrick Roegiers, ou le constant aller-retour entre Bruxelles et Paris.

D'abord homme de théâtre, Patrick Roegiers s'est installé à Paris il y a une vingtaine d'années, où il a mené une carrière multiforme dans le domaine des médias et de la culture :bonheurdesbelgesroegiers critique littéraire au Matin de Paris ( quand il existait encore), critique photographique au journal Le Monde jusqu'en 1992 et très actif dans les manifestations en rapport avec la photographie, réalisateur pour France 3, essayiste (Lewis Carroll, Diane Arbus, Lartigue, Topor, Magritte...) et romancier. A ce titre il a publié 9 romans aux Editions du Seuil, dans la collection Fiction et Cie dont Beau Regard (990), L'Horloge universelle (1992), Hémisphère nord (1998), La Géométrie des sentiments (1998), L'Oculiste noyé (2001), Le Cousin de Fragonard (2006) et La Nuit du monde (2010), avec pour sujet fréquent la peinture et pour personnages des créateurs.

patrickroegiersExilé volontaire en France, il a depuis quelques années retrouvé ses racines belges, et s'est lancé dans ce qu'on peut appeler une exploration, voire même une réhabiltation, de l'esprit belge et de la Belgique. A contre courant de ceux qui doutent parfois de son existence, il soutient dans ses livres qu'il existe un pays à nul autre pareil, aussi loufoque que pragmatique, aussi réel qu'imaginé. La Belgique est ainsi devenue un sujet à part entière, un personnage en soi, raconté d'abord dans un livre au titre explicite : Le Mal du pays, autobiographie de la Belgique (Seuil, 2003), puis dans un petit ouvrage formaté pour la collection "Découvertes" chez Gallimard, carte de visite idéale de la Belgique lorsqu'on s'adresse à des étrangers : La Belgique. Le Roman d'un pays (Gallimard, collection Découvertes 2005). En 2007, il publie chez Perrin La Spectaculaire Histoire des rois des Belges, où encore une fois, il dépeint une histoire particulière, spectaculaire en effet, truffée de péripéties tragiques et comiques. Un esprit à part, vraiment.

Il publie cette année un nouvel opus consacré à la Belgique, et dont le titre est le pendant de cet immense ouvrage qu'Hugo Claus a consacré jadis à la Belgique flamande, Le chagrin des Belges. C'est aujourd'hui Le Bonheur des Belges qui est raconté, "une histoire optimiste sur fond de désastre", ou encore l'histoire d'une pays "qui était heureux et qui ne le savait pas". Un si petit pays, comme aurait dû s'appeler ce livre, à travers les pérégrinations d'un gamin de onze ans, sans prénom ni parents, revisite l'histoire des belges, depuis la bataille de Waterloo jusqu'au plat pays de Jacques Brel, avec Tintin, Simenon, Eddy Merckx, Verlaire, Hugo, les quatre fils Aymon et bien d'autres en personnages de roman.
Une chose est dite encore : si l'auteur fait un constant aller-retour entre Bruxelles et Paris, il n'en reste pas moins que s'il a quitté la Belgique, c'est pour ne plus y revenir. Reste à comprendre pourquoi.

Patrick Roegiers : Le bonheur des Belges, Grasset, 2012.