Le blog de la librairie Graffiti. Nos lectures, notices et critiques au rayon "Voyages".

Récits de voyage
L'hiver aux trousses, de Cédric Gras

cedric-grahivetroussegraffitiLe conflit dans le Dombass ukrainien nous rappelle que les frontières de la Russie sont au coeur de ses questions identitaires. Pays-continent comme les Russes le revendiquent, ses territoires s'étendent de cette région frontière avec l'Europe, aux confins de l'Extrême-Orient, aux frontières de la Chine et de la Corée.
Cédric Gras est un fin connaisseur de ces régions, qu'il a arpentées depuis des années. L'amplitude de l'espace russe fait que, en y voyageant au rythme des saisons, on peut y vivre la même année plusieurs fois la même saison.
C'est ce qu'évoque le titre de ce livre "L'hiver aux trousses", puisqu'en voyageant en automne, du Nord au Sud de l'Extrême-Orient russe, de la région de Yakoustk, proche de la Sibérie, à Vladivostock à la lisière de la Corée et de la Chine, Cédric Gras, poursuvi par l'hiver, vivra pour ainsi dire trois automnes.
L'hiver aux trousses est pour les lecteurs profanes que nous sommes, une formidable et passionnante introduction aux réalités d'une région qui contient mal ses contradictions, dont
les artifices d'un développement planifié ont été mis à jour par l'effondrement du système soviétique, et que l'entrée dans le capitalisme anarchique post-soviétique a considérablement appauvri. Il ne s'agit pas seulement d'un récit de voyage, écrit sous la forme d'une géographie narrative, comme le revendique l'auteur, c'est aussi un témoignage profondément humain sur les bouleversements que doivent assumer les hommes et les femmes dans un monde aux valeurs façonnées aux couleurs de la mondialisation.
A l'invite de Graffiti, Cédric Gras donnera, le 30 septembre 2015, en la Maison communale de Waterloo, une conférence de l'Atelier du voyage sur le thème "Les frontières de la Russie, du conflit ukrainien au défi chinois".

Cédric Gras : L'hiver aux trousses, Voyage en Russie d'Extrême-Orient, Stock, 272p, 2015.

 
Dernières nouvelles du Sud, de Luis Sepulveda

 

sepulvedanouvellesdusud"Nous sommes partis un jour vers le sud du monde pour voir ce qu'on allait y trouver. Notre itinéraire était très simple : pour des raisons de logistique, le voyage commençait à San Carlos de Bariloche puis, à partir du 42e Parallèle, nous descendions jusqu'au Cap Horn, toujours en territoire argentin, et revenions par la Patagonie chilienne jusqu'à la grande île de Chiloé, soit quatre mille cinq cents kilomètres environ. Mais, tout ce que nous avons vu, entendu, senti, mangé et bu à partir du moment où nous nous sommes mis en route, nous a fait comprendre qu'au bout d'un mois nous aurions tout juste parcouru une centaine de kilomètres. Sur chacune des histoires passe sans doute le souffle des choses inexorablement perdues, cet  "inventaire des pertes" dont parlait Osvaldo Soriano, coût impitoyable de notre époque. Pendant que nous étions sur la route, sans but précis, sans limite de temps, sans boussole et sans tricheries, cette formidable mécanique de la vie qui permet toujours de retrouver les siens nous a amenés à rencontrer beaucoup de ces "barbares" dont parle Konstantinos Kavafis". Extrait de l'introduction.

Luis Sepulveda : Dernières nouvelles du Sud, Métailié,2012.
Titre original : Ultimas noticias del sur, traduit de l'espagnol par Bertille Hausberg

 
L'esprit du chemin, voyage aux source du bonheur, d'Olivier Lemire

 lespritducheminLe bonheur est une rivière qui coule dans Les Cévennes.
Un jour, je me suis dit : "J'irai nager dans le bonheur"

Quelle distance y a-t-il entre PLAISIR et BONHEUR? Faut-il passer par le MELHEUR pour connaître le BONHEUR?
Il faudrait pour répondre à cette question, passer aussi par l’ESPOIR, l’INQUIETUDE et la BEAUTE et autant de lieux-dits de France, comme ceux où vivent ces gens à qui Olivier Lemire pose inlassablement la même question: “Pour vous, c’est quoi le bonheur?”
Le bonheur en tout cas, pour Olivier Lemire, ce sont les rencontres, la marche à pied vers ces lieux surprenants et cette envie folle d’un jour nager dans le Bonheur.
Cela donne un livre surprenant et tonique qui donne envie de goûter au vrai bonheur et de se mettre en marche vers le BONHEUR, cette petite rivière de 5 km qui coule le long de l’Aigoual, ou vers tout autre endroit qui pourrait nous rendre heureux. C’est cela qui donne un sens à notre chemin.

Olivier Lemire : L'esprit du chemin, voyage aux sources du bonheur. Transboreal, 2011, 19,90€

 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !

Notre blog lecture

La succession, Jean-Paul Dubois (Points-Seuil)

Littérature française

La mélancolie de l’auteur d’Une vie française fait merveille dans cette histoire d’héritage encombrant. De Miami ,où il a fuit danser le mambo et jouer à la pelote basque pour ne pas exercer auprès de son père, le narrateur revient à la mort de celui-ci. Mais réintégrer une famille

Continuer la lecture

Nora Webster, Colm Toibin (10/18)

Littérature étrangère

Cette chronique de la vie de famille en Irlande dans les années soixante révèle le grand art de Colm Toibin, se mettre entièrement du côté de son personnage. Une mère fort en gueule, dure avec elle-même et les siens mais aussi exemplative du renoncement que suppose être femme en Irlande

Continuer la lecture


Sigma, Julia Deck, (Editions de Minuit)

Littérature française

Cette dystopie dans le monde de la finance et des marchands d’art, entraine le lecteur au cœur de notre modèle culturel en l’exagérant à peine. Une Organisation (Sigma) pénètre les milieux influents pour veiller à qu’ils distillent une parole lisse et des idées convenues, qui

Continuer la lecture


Les fantômes du vieux pays, Nathan Hill (Gallimard)

Littérature étrangère

Pour un premier roman, c’est un coup de maître ! John Irving a adoré cette radioscopie tragi-comique des Etats-Unis de 1968 au 11 septembre. Un jeune universitaire tente d’enseigner Shakespeare à des étudiants en marketing et se réfugie dans les jeux vidéos. Son roman est en panne mais

Continuer la lecture


Philip Roth dans la Pléiade

Dernières lectures

Après Philippe Jaccottet, Mario Vargas Llosa et Kundera, Philip Roth entre de son vivant dans la Bibliothèque de La Pléiade. Ce premier volume rassemble les premières nouvelles et romans (1959-1977) qui l’ont propulsés dans la cour des grands auteurs américains. Après Goodbye Columbus, Le

Continuer la lecture