Le blog de la librairie Graffiti. Nos lectures, notices et critiques au rayon policier.

Policiers - SF
Viens avec moi, de Castel Freeman Jr

viens-avec-moi-freemanDélicieux non-sens pour ce roman noir américain qui élève au rang de braves, une corporation de tire-au-flanc. Il fut un temps où ils étaient bûcherons, menuisiers, ouvriers avant que la crise ne passe par là et qu'ils ne fassent de l'ancienne scierie le bar des paumés. C'est là que déboule une jolie trentenaire, envoyée par le courageux shérif qui se débine en ayant l'air de rendre service. Blackwell, son ancien adjoint vient d'exploser le pare-brise de la dame après lui avoir égorgé son chat. Manières délicates de la poursuivre de ses assiduités.
Ce Blackwell, terrorise ce bled du Vermont et à fait du passe-droit, de l'intimidation et du racket des spécialités locales. La donzelle n'entend pas se laisser faire, ni quitter le pays comme on le lui conseille. Et elle vient chercher de l'aide pour le faire bien comprendre au sus-nommé. Folle la guêpe mais pas givrée au point d'y aller seule. C'est donc avec un simplet baraqué comme un panzer et un sexagénaire perclus qu'elle ira.
Toute la saveur de ce polar est dans les dialogues dignes de ceux d'Audiard et le triomphe de l'absurde d'une croisade de déclassés magnifiques, marginaux, faibles et vieux, tous résistants à la cupidité, la brutalité et l'impunité. Des personnages hauts en couleurs pour un régal de lecture adapté au cinéma et bientôt sur les écrans avec Anthony Hopkins.

Castel Freeman Jr : Viens avec moi, Sonatine, 2016

 

 

 
Le justicier d'Athènes, de Petros Markaris

justicier dathenesCharitos, le commissaire intègre de Petros Markaris, a tous les jours sous les yeux, le marasme grec : le chômage des jeunes, les retraites insuffisantes des aînés, la corruption, le laxisme et l'incapacité de l'Etat à y mettre bon ordre.
Il n'est pas le seul à la trouver mauvaise... Un justicier, civique si l'on peut dire, estime aussi que cela suffit. Il menace d'exécuter les citoyens fortunés réfractaires à leurs devoirs sur l'impôt. Il leur rappelle, seringue de cigüe à la main, que Socrate sur son lit de mort, mit un point d'honneur à payer sa dette à Asclépios. Les mauvais citoyens nantis, que la philosophie indiffèrent, passent donc de vie à trépas, et les autres payent dare-dare. Charitos aura tout de même quatre cadavres sur les bras et une énigme. Qui est ce percepteur anonyme?
Drôle, sous la gravité du propos, éthique, sous l'intrigue policière, cette comédie sociale de l'auteur de Liquidations à la grecque (Point Seuil) n'oublie pas que, déjà sous Aristophane, le rire aidait les Grecs à survivre aux dieux iniques.

Petros Markaris : Le justicier d'Athènes, traduit du grec par Michel Volkovitch, Seuil, 2014, 336p, 21€.

Ce livre vous intéresse ?
Commandez-le ici.

 
Le Lézard lubrique de Melancholy Cove, de Christopher Moore

lezardmooreOu quand Tarantino percute Woody Allen...


"Le Lézard lubrique" fait partie de ces livres qu'on se garde sous le coude pour le jour où on aura le temps, pour le jour où on veut passer un chouette moment, pour le jour où on a petit coup de mou et puis finalement, on le glisse dans son sac sur un coup de tête et il tient toutes ses promesses ! La famille V. m'en ayant fait un émouvant éloge depuis longtemps et s'étant même séparé de son cher polar en édition grand format pour me le mettre entre les mains, j'ai fini, pour toutes les raisons mentionnées ci-dessus et aussi par conscience professionnelle par le dévorer, le sourire en coin.

Publié en poche chez Gallimard en 2006, ce livre est un festival de branquignoles. Entre le flic amateur de plantes bio, l'ex-star de séries Z, la psy pas très consciencieuse, le guitariste de blues mystérieux, la tenancière de bar customisée Robocop et le petit monstre du crétacé, pas le temps de s'ennuyer.

Pourtant tout commence dans une petite ville désertée par les vacanciers, au début de l'automne. Les habitants auraient pu passer encore une saison monotone à peindre des marines de plus en plus noires, gober des anti-dépresseurs ou étudier les rats mais, mais, mais, trois petits événements vont d'un seul coup secouer le quotidien de Malancholy Cove version bouteille de soda trop remuée.

Un très chouette polar déjanté pour ceux qui ont aimé notamment "La Sanction" de Trevanian ou "Le Bibliothécaire" de Beinhart.


Merci la famille V. !

 

Christopher Moore : Le Lézard lubrique de Melancholy Cove - Collection Folio Policier - Gallimard - 8.60 € - Traduit de l'américain par Luc Baranger - 430 pages

 

Commander ce livre

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 13

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !

Notre blog lecture

La succession, Jean-Paul Dubois (Points-Seuil)

Littérature française

La mélancolie de l’auteur d’Une vie française fait merveille dans cette histoire d’héritage encombrant. De Miami ,où il a fuit danser le mambo et jouer à la pelote basque pour ne pas exercer auprès de son père, le narrateur revient à la mort de celui-ci. Mais réintégrer une famille

Continuer la lecture

Nora Webster, Colm Toibin (10/18)

Littérature étrangère

Cette chronique de la vie de famille en Irlande dans les années soixante révèle le grand art de Colm Toibin, se mettre entièrement du côté de son personnage. Une mère fort en gueule, dure avec elle-même et les siens mais aussi exemplative du renoncement que suppose être femme en Irlande

Continuer la lecture


Sigma, Julia Deck, (Editions de Minuit)

Littérature française

Cette dystopie dans le monde de la finance et des marchands d’art, entraine le lecteur au cœur de notre modèle culturel en l’exagérant à peine. Une Organisation (Sigma) pénètre les milieux influents pour veiller à qu’ils distillent une parole lisse et des idées convenues, qui

Continuer la lecture


Les fantômes du vieux pays, Nathan Hill (Gallimard)

Littérature étrangère

Pour un premier roman, c’est un coup de maître ! John Irving a adoré cette radioscopie tragi-comique des Etats-Unis de 1968 au 11 septembre. Un jeune universitaire tente d’enseigner Shakespeare à des étudiants en marketing et se réfugie dans les jeux vidéos. Son roman est en panne mais

Continuer la lecture


Philip Roth dans la Pléiade

Dernières lectures

Après Philippe Jaccottet, Mario Vargas Llosa et Kundera, Philip Roth entre de son vivant dans la Bibliothèque de La Pléiade. Ce premier volume rassemble les premières nouvelles et romans (1959-1977) qui l’ont propulsés dans la cour des grands auteurs américains. Après Goodbye Columbus, Le

Continuer la lecture