Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Nos choix en BD
Meu país encontrada ...

Simon est un dessinateur de bandes dessinées en panne d'inspiration. En panne d'aspiration. Au détour d'un déplacement forcé à Lisbonne, il renoue distraitement avec des racines dont il s'est peu encombré jusque là. Le mariage d'une vague cousine en Bourgogne et quelques jours au Portugal chez un lointain cousin plus tard, le voici qu'il pousse la porte des souvenirs oubliés: une histoire familiale mal connue, l'exil et le déracinement de ceux qui ne sont jamais rentrés au pays, le lent et inexorable effacement des traces de ceux qui sont restés, malgré la mémoire toujours vive des anciens. Pedrosa, déjà très remarqué avec Les coeurs solitaires (éd. Dupuis) et surtout avec Trois Ombres (éd. Delcourt) excelle dans la subtile évocation de ses origines à travers un récit introspectif plein de couleurs et de parfum. Deux cent soixante-cinq pages de bonheurs quotidiens, de péripéties existentielles et de grâce intime font de ce Portugal une oeuvre absolument indispensable.

Cyril Pedrosa, Portugal, Dupuis (Aire Libre), 2011, 35 €

 
La faute aux chinois

Voilà une oeuvre qui sort des sentiers battus, comme on les aime. Louis Meunier est un ouvrier résigné qui travaille à la chaîne dans un usine d'équarrissage de poulets. Son job: zigouiller du volatile à longueur de journée, à coup de hachoir. Sa vie va prendre un nouveau tour le jour de sa rencontre avec Suzanne, la secrétaire du DRH, que des collègues se plaisent à harceler un peu trop lourdement. Au détour d'une convocation chez le directeur Blanchard, ils tombent amoureux. La vie et le temps passent, on se marie, on fait un enfant, on doit faire face à de nouveaux besoins ... Quand Louis, accompagné de son bien encombrant beau-frère, se retrouve à l'entrée de ce drôle de container, ses outils à la main, sa vie va prendre, une fois encore, un autre tour... De la chronique syndicale, le lecteur glisse lentement et inexorablement vers le thriller social, décalé et (presque) parodique; assez habilement des thèmes forts sont abordés comme les conséquences micro-économiques de la mondialisation ou les rapports familiaux complexes, sans forcer le spectacle ni donner de leçons de morale. Amateurs d'humour noir et mal-pensant, plongez-y !

Ravard et Ducoudray, La faute aux chinois, Futuropolis, 2011, 21,00 €.

 
Chabouté is back !

On l'attendait, il est venu et on n'est pas déçus ! Comme d'aucuns sont hors la vie, Chabouté est hors modes, hors tendances. Il trace sa route comme les (anti)héros de ce nouvel opus. Il revient avec une magnifique perle noire, un road-movie déroutant et inclassable, un polar taiseux et hypnotique, un must dans l'oeuvre de l'auteur du très solaire Tout seul. Dès l'entrée en matière, on est collé à son siège, mieux qu'au cinéma ! Un type pas très net, frappé d'un très vif syndrôme de persécution, s'échappe d'une institution psychiatrique, persuadé de détenir les preuves d'un complot universel, et prend en otage deux vacanciers patibulaires partis à la recherche du grand frisson, au moins une fois dans leur vie. Et le lecteur d'embarquer avec eux pour une aventure extrême, une cavale singulière où il sera question de vieillard alcoolique jouant aux Lego, d'autoroutes truffées de caméras de surveillance, de ciragettes mal éteintes, de jogger essoufflé par la vie qui file trop vite pour lui ... Et les princesses dans tout ça ? L'auteur déconcerte, embrouille et égare son lecteur avec une classe rare. Et la précison du désordre, chez Chabouté, est implacable.

Christophe Chabouté, Les princesses aussi vont au petit coin, Vents d'Ouest, 2011,

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 3 sur 18

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !

Notre blog lecture

La succession, Jean-Paul Dubois (Points-Seuil)

Littérature française

La mélancolie de l’auteur d’Une vie française fait merveille dans cette histoire d’héritage encombrant. De Miami ,où il a fuit danser le mambo et jouer à la pelote basque pour ne pas exercer auprès de son père, le narrateur revient à la mort de celui-ci. Mais réintégrer une famille

Continuer la lecture

Nora Webster, Colm Toibin (10/18)

Littérature étrangère

Cette chronique de la vie de famille en Irlande dans les années soixante révèle le grand art de Colm Toibin, se mettre entièrement du côté de son personnage. Une mère fort en gueule, dure avec elle-même et les siens mais aussi exemplative du renoncement que suppose être femme en Irlande

Continuer la lecture


Sigma, Julia Deck, (Editions de Minuit)

Littérature française

Cette dystopie dans le monde de la finance et des marchands d’art, entraine le lecteur au cœur de notre modèle culturel en l’exagérant à peine. Une Organisation (Sigma) pénètre les milieux influents pour veiller à qu’ils distillent une parole lisse et des idées convenues, qui

Continuer la lecture


Les fantômes du vieux pays, Nathan Hill (Gallimard)

Littérature étrangère

Pour un premier roman, c’est un coup de maître ! John Irving a adoré cette radioscopie tragi-comique des Etats-Unis de 1968 au 11 septembre. Un jeune universitaire tente d’enseigner Shakespeare à des étudiants en marketing et se réfugie dans les jeux vidéos. Son roman est en panne mais

Continuer la lecture


Philip Roth dans la Pléiade

Dernières lectures

Après Philippe Jaccottet, Mario Vargas Llosa et Kundera, Philip Roth entre de son vivant dans la Bibliothèque de La Pléiade. Ce premier volume rassemble les premières nouvelles et romans (1959-1977) qui l’ont propulsés dans la cour des grands auteurs américains. Après Goodbye Columbus, Le

Continuer la lecture