Le blog de la librairie Graffiti. Nos lectures, notices et critiques en littérature étrangère.

Littérature étrangère
En mer, de Toine Heijmans (Rentrée 2013)

en mer heijmansUn court roman, percutant et très actuel, en ce qu'il reflète bien la vie moderne, le travail, le couple, la paternité. Et en prime l'amour de la mer.
Il raconte la traversée, entre le Danemark et les Pays-Bas, d'un homme parti se ressourcer en mer durant trois mois, et que sa fille de sept ans a rejoint pour cette dernière étape. Et ce qui pourrait n'être qu'un moment de bonheur devient une traversée de tous les dangers, où l'homme se débat tout autant contre lui-même que contre la tempête qu'il doit affronter, et au cours de laquelle sa fille lui échappe. Rythme haletant et suspense garanti. Que se passe-til dans la tête d'un homme face à lui-même ?
Et en même temps, pour ceux qui ont le pied marin, ce livre est une ode magnifique au monde de la mer.

Toine Heijmans est journaliste au Volkskrant à Amsterdam. Auteur de plusieurs livres de reportage, En mer est un premier roman très réussi, très bien accueilli à sa sortie aux Pays-Bas en 2011, et dont uUne adaptation cinématographique est en cours de réalisation.

Toine Heijmans : En mer, traduit du néerlandais par Danielle Losman, Christian Bourgois Editeur, 2013, 156p, € 15,00.

 
Les poissons ne ferment pas les yeux, de Erri De Luca

Erri De Luca Les poissons«À travers l’écriture, je m’approche du moi-même d’il y a cinquante ans, pour un jubilé personnel. L’âge de dix ans ne m’a pas porté à écrire, jusqu’à aujourd‘hui. Il n’a pas la foule intérieure de l’enfance ni la découverte physique du corps adolescent. À dix ans, on est dans une enveloppe contenant toutes les formes futures..."
Thème récurrent dans son oeuvre, Erri De Luca revient sur le temps de l'enfance, à un âge charnière où celle-ci bascule vers l'horizon inconnu de l'adolescence et puis de l'âge adulte. Basculement dont n'est pas exclue une certaine violence, comme dans ce récit où, lors de vacances d'été, l'attirance qu'exerce sur lui une fillette lui fera endurer les représentailles de garçons jaloux. 
Arrivé à "l'âge d'archive", Erri De Luca, né en 1950, voit le temps écoulé depuis ce bout d'été qui agit comme une focale sur sa vie d'homme, son engagement militant dans l'Italie des années rouges, son travail en usine, et son long rapprochement vers les Ecritures, "sans un souffle de foi".
Ce moment d'enfance fut aussi celui où, comme le premier couple humain, la fillette et lui inventèrent le baiser, "le premier fruit de la connaissance".
Comme on s'en doute, un livre fort, de ceux qui laissent des traces.

Erri De Luca : Les poissons ne ferment pas les yeux, traduit de l'italien par Danièle Valin, sa traductrice de toujours, 129p.

Commander ce livre

 
Yellow birds, de Kevin Powers

yellow birdsYellow birds, c'est un chant traditionnel de l'armée américaine, qui exprime en peu de mots la réalité cynique de la guerre. Kevin Powers s'en inspire pour raconter, sous forme de roman, ce que lui-même a vécu lorsqu'il servait en Irak, et surtout l'impossible retour à la vie civile de ceux qui ont côtoyé l'horreur, sans en comprendre vraiment les raisons.
Car s'il n'y a pas de guerre juste, il y en a certainement de très illégitimes, dont celle d'Irak, et il est difficile de se battre pour une cause qu'on ne comprend pas. Mais en être ne laisse pas le choix, il faut combattre, il faut tuer.

Les deux soldats qui traversent ce livre sont des gamins, 21 et 18 ans. Le premier, Bartle, a promis de ramener Murph, vivant au pays. Promesse non tenue, et dans des conditions particulièrement dures.

Alors, les ravages de la guerre, comment s'en remettre ? On sait, depuis le Vietnam, mais bien sûr c'est vrai depuis toujours, qu'ils ne s'interrompent pas à la fin des combats. Longtemps, toute la vie parfois, ceux qui en reviennent les revivent de façon lancinante.

C'est cela que raconte ce très beau livre, avec une grande justesse de ton, et un sens aigu de la compassion. Sous la peau tannée par le soleil, des hommes qui ont peur, des hommes qui tuent, des hommes qui souffrent.
Tom Wolfe a dit de Yellow Birds qu'il est le A l'Ouest rien de nouveau des guerres américaines en terre arabe. Ecrit par Erich Maria Remarque, A l'Ouest rien de nouveau (1928), manifeste pacifiste, brûlé par les nazis, raconte l'endoctrinement d'une jeune allemand volontaire de guerre, qui part au front et  qui comprend assez vite qu'on l'a trompé.

Kevin Powers : Yellow birds, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Emmanuelle et Philippe Aronson, Editions Stock, 2013, 250p.

Commander ce livre

 
<< Début < Précédent 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivant > Fin >>

Page 11 sur 57

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !

Notre blog lecture

La succession, Jean-Paul Dubois (Points-Seuil)

Littérature française

La mélancolie de l’auteur d’Une vie française fait merveille dans cette histoire d’héritage encombrant. De Miami ,où il a fuit danser le mambo et jouer à la pelote basque pour ne pas exercer auprès de son père, le narrateur revient à la mort de celui-ci. Mais réintégrer une famille

Continuer la lecture

Nora Webster, Colm Toibin (10/18)

Littérature étrangère

Cette chronique de la vie de famille en Irlande dans les années soixante révèle le grand art de Colm Toibin, se mettre entièrement du côté de son personnage. Une mère fort en gueule, dure avec elle-même et les siens mais aussi exemplative du renoncement que suppose être femme en Irlande

Continuer la lecture


Sigma, Julia Deck, (Editions de Minuit)

Littérature française

Cette dystopie dans le monde de la finance et des marchands d’art, entraine le lecteur au cœur de notre modèle culturel en l’exagérant à peine. Une Organisation (Sigma) pénètre les milieux influents pour veiller à qu’ils distillent une parole lisse et des idées convenues, qui

Continuer la lecture


Les fantômes du vieux pays, Nathan Hill (Gallimard)

Littérature étrangère

Pour un premier roman, c’est un coup de maître ! John Irving a adoré cette radioscopie tragi-comique des Etats-Unis de 1968 au 11 septembre. Un jeune universitaire tente d’enseigner Shakespeare à des étudiants en marketing et se réfugie dans les jeux vidéos. Son roman est en panne mais

Continuer la lecture


Philip Roth dans la Pléiade

Dernières lectures

Après Philippe Jaccottet, Mario Vargas Llosa et Kundera, Philip Roth entre de son vivant dans la Bibliothèque de La Pléiade. Ce premier volume rassemble les premières nouvelles et romans (1959-1977) qui l’ont propulsés dans la cour des grands auteurs américains. Après Goodbye Columbus, Le

Continuer la lecture