Le blog de la librairie Graffiti. Nos lectures, notices et critiques en littérature française.

Littérature française
Ahlam, de Marc Trevidic

ahlam-marc-trevidicDurant l’année 2000, Paul, célèbre peintre français, se rend aux îles Kerkennah en Tunisie pour retrouver de l’inspiration. Il se lie rapidement d’amitié avec la famille d’un pêcheur local, Farhat, et en particulier avec ses deux enfants, Issam et Ahlam. Touché par leur intérêt pour la peinture et la musique, l’artiste décide de les initier à chacune de ces deux expressions artistiques dans l’optique wagnérienne de leur faire réaliser une œuvre totale, la mélodie de l’un nourrissant l’expression picturale de l’autre. Le temps passant, ils seront confrontés à la montée de l’islamisme radical et devront se positionner face au fanatisme religieux. Bien qu’on y repère quelques clichés, ce roman d’actualité écrit par Marc Trévidic se révèle extrêmement bien documenté - l’expérience de l’auteur actif au pôle antiterroriste entre 2006 et 2015 s’en ressent. Il reste néanmoins très accessible et propose une intrigue prenante qui emporte facilement le lecteur et l’incite à la réflexion. Une belle ode à la liberté d’expression susceptible d’interpeller tout public.

 Marc Trevidic : Ahlam, Editions Lattès, 2016, 324p.

 

Ce livre vous intéresse ? Commandez-le ici

Et sa version numérique ici

 
Autopsie d'un père, de Pascale Kramer

autopsie-dun-pere-kramerA rebours du livre du livre d'Edouard Louis, Histoire de la violence (Seuil), référencé ci-après, Pascale Kramer part du plus intérieur de l'intime pour dire ce que les blessures d'amour-propre, les erreurs de jugement, les maladresses familiales disent du cynisme de notre époque. Ania n'a pas les mots, or son père, journaliste brillant, n'a, lui, que les mots. Par hasard, elle apprend que celui qu'elle ne voit plus depuis des années, a soutenu deux jeunes qui ont tué un sans-abri comorien. Comment cet homme éclair a-t-il pu ? Mis a pied, hébété, il met fin à ses jours, seul, en silence.
Subtil et magnifiquement écrit ce roman bouleverse, interpelle, scanne notre société avec une finesse exceptionnelle.

Pascale Kramer : Autopsie d'un père, Flammarion, 2016, 173p, 17€



Ce livre vous intéresse ? Réservez-le sur notre comptoir en ligne

ou sa version numérique sur notre portail numérique

 
Histoire de la violence, d'Edouard Louis

histoire-de-la-violence-louis« Pour en finir avec Eddy Bellegueule » son premier roman, avait déjà secoué les chaumières. Celui qui désormais s'appelle Edouard, tournait le dos à son milieu très populaire du Nord de la France pour gagner Paris, faire de hautes études et causer comme l'intellectuel brillant qu'il est devenu (spécialiste de Bourdieu). Ce second roman -en réalité un récit- n'est pas moins rude puisqu'il s'agit d'un viol subi un soir de Noël. Dépossédé de sa vie par la violence extrême d'abord, de son histoire ensuite par les dépositions qu'il dû faire à la police, au médecin, à sa soeur, Edouard Louis n'a eu que l'écriture pour réintégrer sa propre histoire. Par la forme, les différentes narrations, récits des uns et des autres, par la mise à distance, il tente de dégager les éléments historiques, sociaux, les préjugés raciaux, la honte de soi, qui se sont cristallisés dans cet acte odieux commis sur sa personne par un homme au nom de prince d'Arabie. Intelligente, cette lecture ne ménage ni l'auteur, ni le lecteur.

Edouard Louis : Histoire de la violence, Seuil, 2016, 240p, 18€

Ce livre vous intéresse ? Réservez-le sur notre comptoir en ligne

ou sa version numérique

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 57

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !
captcha