Le blog de la librairie Graffiti. Nos lectures, notices et critiques en littérature française.

Littérature française
Rosa, de Marcel Sel

marcel-sel-rosa"La vengeance du fils", ou "J'emmerde le père" eussent été des titres possibles, suggère malicieusement le narrateur de ce beau et fort roman. Car au premier abord il s'agit bien d'une question de filiation, à travers l'écriture d'un livre que le père, fils d'immigré italien, impose à son fils dilettante, sous peine de lui couper les vivres. Sans se douter que ce récit le renverrait à une part obscure de sa propre histoire, et plus précisément à celle de sa propre mère, disparue dans les camps, peu avant la fin de la guerre.
Cette mère, cette Rosa, dont l'ombre portée traverse tout le récit, et est si bien représentée par la photo de couverture signée Stéphanie Roland, est une magnifique figure romanesque (romanesque, vraiment ?). Adolescente enthousiaste sous le fascisme italien, "juive discriminée de la discrimination" et pensant ainsi échapper aux mesures anti-juives du régime, elle finira par s'engager dans la résistance, et mourra en déportation dans des circonstances peu claires, qui forment la trame de cette histoire familiale dont l'aboutissement se passe chez nous, à Bruxelles, de nos jours.

De quoi la Belgique est-elle faite ? (pour autant qu'elle existe, diront certains...)
A lire Rosa, de Marcel Sel, on comprend que c'est aussi de ce genre d'histoire, telle qu'il la raconte. Et on comprend aussi que de cette Belgique, on fera difficilement une nation, ce qui doit être une vertu aux yeux de l'auteur de ce premier roman, lui qui est connu comme polémiste et fin connaisseur des réalités de ce pays. On partage son avis.
Rosa donc. Lisez...

Marcel SEL : Rosa, ONLIT ditions, 2017

Ce livre vous intéresse ? Réservez-le ici
ou sa version numérique, ici

 
Denise au Ventoux, de Michel Jullien

jullien-denise-au-ventouxEntrant dans un roman publié par les éditions Verdier, le lecteur sait qu’il trouvera-là une belle écriture, une de celles qui cheminent avec le thème pour le faire chanter ; non pas à la manière d’un souteneur mais de façon toute musicale.
Ou picturale, s’il s’agit de Michel Jullien qui met sa palette au service d’une amitié peu commune entre Denise et Paul, choisi par cette belle rouquine au regard chavirant. La première page s’ouvre sur son corps alangui, abandonné sur le divan, fourbu d’une trop longue promenade, et son abandon, d’une sensuelle carnation rosée autour des tétons, évoque irrésistiblement les odalisques d’Ingres. Pourtant, le doute n’est pas permis, Denise est un bouvier bernois. Michel Jullien s’attache à raconter d’une plume raffinée le quotidien borné d’une chienne à laquelle il offre l’étendue du récit et l’amplitude de son style. Confiée à Paul pour une année et quatre jours au Ventoux, elle connaîtra l’ivresse de la liberté, les senteurs, les bonheurs d’un paysage inattendu, sauvage et dangereux et l’ironie cruelle de toute existence.

Michel Jullien : Denise au Ventoux, Verdier, 2017.

Ce livre vous intéresse ?
Réservez-le ici
ou sa version numérique

 
La sonate à Bridgetower, d'Emmanuel Dongala

dongala-sonatebridgetower.N’en déplaise à l’ingrate postérité, la célèbre Sonate à Kreutzer n’a pas été composée pour le violoniste Rodolphe Kreutzer, qui d’ailleurs ne l’a jamais interprétée, mais pour un jeune musicien tombé dans l’oubli. Comment celui-ci est devenu l’ami auquel Beethoven a dédié l’un de ses morceaux les plus virtuoses, voilà l’histoire qui est ici racontée.
Au début de l’année 1789 débarquent à Paris le violoniste prodige George Bridgetower, neuf ans, et son père, un Noir de la Barbade qui se fait passer pour un prince d’Abyssinie. Arrivant d’Autriche, où George a suivi l’enseignement de Haydn, ils sont venus chercher l’or et la gloire que devrait leur assurer le talent du garçon…
De Paris à Londres, puis Vienne, ce récit d’apprentissage aussi vivant qu’érudit confronte aux bouleversements politiques et sociaux – notamment la mise en cause de l’esclavage aux colonies et l’évolution de la condition des Noirs en Europe – les transformations majeures que vit le monde des idées, de la musique et des sciences, pour éclairer les paradoxes et les accomplissements du Siècle des lumières. (notice de l'éditeur).
Emmanuel Dongala, originaire du Congo(Brazzaville), ayant enseigné aux Etats-unis, sort ici quelque peu de son univers habituel. Un roman qui ravira les amateurs de musique..., et les autres.

Emmanuel Dongala : La sonate à Bridgetower (Sonata mulattica), Actes Sud, 334p, 2017.

 

 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 57

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !
captcha