Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Claude Pujade-Renaud, le mardi 31 mai à 20h


claude-jujade-renaud-graffitiClaude Pujade-Renaud
chez Graffiti
le mardi 31 mai à 20h

pour une rencontre avec ses lecteurs à l'occasion de la parution de son livre
Tout dort paisiblement, sauf l'amour
(Actes Sud)

A travers ses romans, Claude Pujade-Renaud nous a habitués à ses portraits de femmes et d'hommes ayant traversé l'histoire des idées, et dont la vie racontée, avec ses passions, ses bonheurs ou ses tourments, est toujours une voie d'entrée vers ces idées et la manière dont les humains les mettent en scène, "habile tissage entre l'existencetout-dort-paisiblement-sauf-lamour. et l'oeuvre", dit l'éditeur. Et bien souvent, c'est un regard féminin qui en est le centre.
Il y eut ainsi, entre autres, les femmes de Port-R
oyal (Le désert de la grâce), ou l'histoire de ce couple mythique des lettres de langue anglaise que formèrent Sylvia Path et Ted Hugues (Les femmes du braconnier). Ce dernier ouvrage, que nous avons commenté par ailleurs (dans notre blog lectures), fut l'occasion pour Claude Pujade-Renaud d'une précédente rencontre à la librairie, en avril 2010.

Tout dort paisiblement , sauf l'amour, c'est l'évocation du philosophe danois Soren Kierkegaard par celle qui fut un jour sa fiancée, avant d'être l'épouse du gouverneur des Antilles danoises. Et avant que le philosophe ne s'éloigne d'elle, en quête ou en fuite d'une autre réalité. Que cherchait-il et quelle difficulté à vivre fut-elle la sienne ? Sa pensée, basée sur la personne humaine, sa subjectivité et les questions existentielles auxquelles chacun doit chercher à répondre, fut aussi fortement marquée par l'affirmation d'une foi chrétienne qui se voulait authentique, en opposition avec le christianisme d'Etat, luthérien, en vigueur
à l'époque au Danemark. C'est à travers ses lectures, ses rencontres et ses souvenirs que Régine Olsen, son ancien amour, reconstitue le parcours d'un être décédé en pleine force de l'âge, à 42 ans, en 1855.

 

 
Emmanuelle Pirotte et Jacques Richard, le 12 mai à 20h

, Deux enfances marquées par la guerre.

today-we-live-graffitiToday we live, d'Emmanuelle Pirotte.
Une enfant juive qu'au plus fort de la bataille des Ardennes, le hasard sauvera du désastre. Mais est-ce le hasard qui vous fait rencontrer un soldat ennemi qu'un simple regard change de machine à tuer en être qui doute ? C'est l'histoire racontée par Emmanuelle Pirotte, à partir d'un scénario pour un film qui n'a pas vu le jour. Une relation improbable entre deux êtres que rien ne rapproche, sauf précisément cette situation tout aussi improbable qui consiste, ensemble et sans vraiment l'avoir voulu, à devoir se sauver du chaos.

 


Le carré des Allemands, de Jacques Richard.le-carre-des-allemands-graffiti
Ici c'est le fils qui met en scène son père, à travers un journal, qu'il appelle Journal d'un autre. Mais si le texte est une fiction, les faits ne le sont pas.
"Mon père était un waffen SS". A 17 ans, il a choisi le mauvais camp. Comment expliquer cela ? Comment le vivre, comment le dire ? Précisément, après le temps du silence, est venu le temps de le dire.
Une courte vidéo, tirée de la chronique "Un livre, un jour" d'Olivier Barrot présente le livre et l'auteur :
http://www.france3.fr/emissions/un-livre-un-jour/diffusions/11-04-2016_472999

Emmanuelle Pirotte et Jacques Richard dialogueront avec Sophie Creuz,
chez Graffiti, le jeudi 12 mai à 20h.

Historienne d'art de formation, Emmanuelle Pirotte est scénariste. Today we live a été finaliste du Meilleur premier roman du magazine Lire en 2015. Elle st la fille de l'écrivain belge Jean-Claude Pirotte.

Jacques Richard vit et travaille à Bruxelles. Fondateur d'ART 21, ateliers d'art contemporain à Schaerbeek, où il enseigne le dessin et la peinture. Il ensigne égalementau C.A.D., Ecole supérieure d'architecture d'arts intérieurs et d'arts appliqués.

 

 

 
Philippe Paquet, le 22 mars 2016, pour présenter Simon Leys

Il fut un de ces esprits brillants et intègres qui savent résister à l'air du temps, et qui, gardant le cap de leur projet de vie, agissent comme des sentinelles.  C'est au cours d'une émission d'ApostrophesDans les années 1970, il fit irruption sur la scène médiatique lors d'une émission d'Apostrophes où il présentait son livre "Les habits neufs du président Mao"

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 6 sur 46

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !

Notre blog lecture

La succession, Jean-Paul Dubois (Points-Seuil)

Littérature française

La mélancolie de l’auteur d’Une vie française fait merveille dans cette histoire d’héritage encombrant. De Miami ,où il a fuit danser le mambo et jouer à la pelote basque pour ne pas exercer auprès de son père, le narrateur revient à la mort de celui-ci. Mais réintégrer une famille

Continuer la lecture

Nora Webster, Colm Toibin (10/18)

Littérature étrangère

Cette chronique de la vie de famille en Irlande dans les années soixante révèle le grand art de Colm Toibin, se mettre entièrement du côté de son personnage. Une mère fort en gueule, dure avec elle-même et les siens mais aussi exemplative du renoncement que suppose être femme en Irlande

Continuer la lecture


Sigma, Julia Deck, (Editions de Minuit)

Littérature française

Cette dystopie dans le monde de la finance et des marchands d’art, entraine le lecteur au cœur de notre modèle culturel en l’exagérant à peine. Une Organisation (Sigma) pénètre les milieux influents pour veiller à qu’ils distillent une parole lisse et des idées convenues, qui

Continuer la lecture


Les fantômes du vieux pays, Nathan Hill (Gallimard)

Littérature étrangère

Pour un premier roman, c’est un coup de maître ! John Irving a adoré cette radioscopie tragi-comique des Etats-Unis de 1968 au 11 septembre. Un jeune universitaire tente d’enseigner Shakespeare à des étudiants en marketing et se réfugie dans les jeux vidéos. Son roman est en panne mais

Continuer la lecture


Philip Roth dans la Pléiade

Dernières lectures

Après Philippe Jaccottet, Mario Vargas Llosa et Kundera, Philip Roth entre de son vivant dans la Bibliothèque de La Pléiade. Ce premier volume rassemble les premières nouvelles et romans (1959-1977) qui l’ont propulsés dans la cour des grands auteurs américains. Après Goodbye Columbus, Le

Continuer la lecture