Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

alt

Ce mardi 21 avril  2015,  dans le cadre de la semaine du numérique de Waterloo :
Le livre numérique ; la bande dessinée

  • Philippe Goffe présentera Librel.be, le portail numérique des libraires francophones de Belgique, qui réunit trente librairies, avec l’objectif d’investir le marché naissant de l’e-book. Dans un environnement marqué par la présence d’importants opérateurs étrangers (Amazon, Google, Apple), Librel entend développer un nouveau canal de vente pour les librairies partenaires, tout en valorisant leur fonction de médiation à travers un éventail de fonctionnalités ajoutées (blog, conseils de lecture, newsletter, etc.). Une démarche collective au service de la librairie indépendante.
     
  • Aurélie Michel, directrice de la bibliothèque communale. Via les réseaux sociaux et d'autres sites Internet rassemblant des communautés de lecteurs, il est possible aujourd'hui de partager ses coups de cœur entre amateurs ou professionnels du livre et de l'édition. Comment fonctionnent ces communautés de lecteurs ? Quels sont les sites où trouver des conseils de lecture?
     
  • Patrick Pinchart, journaliste belge spécialisé dans le domaine culturel et plus particulièrement dans la bande dessinée et les nouvelles technologies. Ancien rédacteur en chef et éditeur de Spirou, il a également été responsable du département Multimédia puis responsable du patrimoine aux éditions Dupuis. Il a ensuite créé la première maison d'édition de bande dessinée fonctionnant par financement participatif : Sandawe.com.
    Entrée gratuite. Réservations souhaitées : https://cafenumerique.eventbrite.fr ou 02 352 98 05

valerie hirschValérie hirsch chez Graffiti le dimanche 15 février à 11h30
pour présenter son livre
"Les Sud-Africains"
paru dans la collection "Lignes de vie d'un peuple" aux Editions Henry Dougier

Marqués par 360 ans de colonialisme et par la politique de l’apartheid, les Sud-Africains sont encore influencés parsud-africains les traumatismes du passé. Mais les jeunes, qui grandissent ensemble sur les bancs d’école, impulsent une nouvelle dynamique, libérée des préjugés racistes. La nation reprend des couleurs… En témoignent le succès de nouveaux entrepreneurs noirs, indiens ou métis partis de rien; la vitalité de la société civile, qui continue à se battre pour l’idéal d’une justice sociale pour tous; la créativité artistique et le développement des échanges avec le reste du continent.

La route est longue: la jeune démocratie est menacée par la corruption, la mal gouvernance et les multiples tensions liées aux inégalités sociales qui sont parmi les plus élevées au monde. Malgré ces écueils, les enfants de Mandela avancent et ont beaucoup à nous apprendre dans un monde confronté à la montée de l’intolérance et des extrémismes.

Valérie Hirsch est correspondante des journaux Le Soir, Le Temps et Ouest France, ainsi que la RTBF, la radio suisse romande, RTL et TV5 en Afrique du sud où elle vit depuis 1996. Elle coordonne également le projet de parrainage Sizanani de jeunes lycéens.

Pour en savoir plus sur le programme de parrainage Sizanani, le Sizanani mentorship program :
www.sizanani.blogspot.com

 Et sur la collection "Lignes de vie d'un peuple"

laurent gaudeUne rencontre longtemps désirée, et que les Editions Actes Sud rendent possible...

Laurent Gaudé chez Graffiti

le mercredi 21 janvier 2015 à 20h
à l'occasion de la sortie de son livre (chez son éditeur habituel)
"Danser les ombres"

Un livre très "gaudéen", dans la lignée solaire tracée par Laurent Gaudé depuis ses premiers livres.

Il y a des constantes dans l'oeuvre de Laurent Gaudé. Sous le soleil, les heures sombres de la vie, toujours transcendées par la fraternité : Eldorado  ou l'espoir souvent déçu des immigrants clandestins, Ouragan ou le chant des rescapés de la tempête qui ravagea La Nouvelle Orléans. Et aujourd'hui, Danser les ombres, ou les destins croisés d'un groupe d'amis à Port-au-Prince, en Haïti, une terre souvent cruelle, bâtie sur l'ombre du vaudou, où résident peut-être en partie sa force de résistance et sa créativité. 
C'est donc, entre autres, l'histoire de Lucine qui revient à Port-au-Prince après quelques années d'éloignement en province, et qui renoue avec ceux qui avaient partagé avec elle les heures de lutte contre le président Aristide. C'est un peu le bonheur qui est conté, à travers une série de personnages pleins d'empathie. Jusqu'au tremblement de terre, dont nous est restituée avec justesse la douleur des survivants et la grande fraternité qui s'ensuivit, pour se terminer ici en un étonnant chant choral, où se mêlent en un même cortège les morts et les vivants, à charge pour ceux-ci de "scander la marche pour appeler le jour".

De livre en livre, Laurent Gaudé tisse une "cartographie de la fraternité", pour reprendre une expression de son éditeur.

Laurent Gaudé : Danser les ombres, Actes Sud, 2015, 250p

Plus d'infos sur le livre, sur le site des Editions Actes Sud