Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Grosse affluence et très belle réussite pour cette rencontre de haut vol avec un Nobel d'une simplicité et d'une générosité formidables.

Notre librairie a eu le grand privilège de recevoir le prix Nobel de physique 2013, François Englert, premier belge à être honoré par ce prix depuis Ilya Prigogine en 1977.

Celui qui, anobli par le roi, a choisi comme devise "Il n'est sagesse sans folie", viendra s'entretenir avec nous de cette formidable aventure scientifique et humaine qui l'a conduit à la découverte du boson de BEH, en compagnie de Robert Brout, et l'a mené aux plus hautes marches de la reconnaissance dans le domaine de la science.
Professeur émérite à l'Université de Bruxelles, auréolé de nombreuses autres distinctions, comme le Prix Franqui ou le Prix Prince des Asturies, spécialiste de la physique des particules, de la théorie des cordes, de la cosmologie, François Englert est surtout animé de la soif de comprendre le monde, et d'un amour total pour la liberté. Ce qu'il nous a démontré en nous faisant le cadeau de sa présence chez Graffiti, au cours d'un entretien mené par Sophie Creuz.

Et sur le site de la RTBF, une explication du boson BEH

Un livre d'entretiens avec François Englert, menés par Françoise Baré et Guy Duplat, vient de paraître à la Renaissance du livre : Particules de vie.

 

vancrugtentraducteurtom lannoyeGraffiti vous invite à rencontrer, le mercredi 23 avril à 20h, une personnalité marquante des lettres belges, ancien professeur de lettres, grand connaisseur des littératures européennes, traducteur, mais aussi écrivain et metteur en scène, deux disciplines dans lesquelles on retrouve un tempérament qui secoue, avec humour, les conformismes et la médiocrité sclérosante.

Hugo Claus lui doit son succès du « Chagrin des Belges » en français, et Tom Lanoye, dont il a traduit toute l’œuvre, ne tarit pas d’éloges à son sujet. C’est qu’il a su transposer en français, les sonorités, le rythme, la truculence mais aussi l’arrière-fond classique de son œuvre, avec une fidélité réinventée. On ne doute pas que ses traductions d’auteurs polonais soient aussi remarquables.

Alain Van Crugten sera présent chez Graffiti à l'occasion de la sortie de son livre En étrange province (Editions L'âge d'homme).
Il
nous parlera avec l’enthousiasme érudit qui est le sien, de ses divers métiers, qu’il fait si bien.

nuitsdencrePour sa 21ème édition, le Festival Les nuits d’encre invite à lire et à découvrir des auteurs d’ici et d’ailleurs, dans des lieux qui favorisent la rencontre, partout en Brabant wallon !
Coordonné par le Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et la Bibliothèque centrale du Brabant wallon (FWB), le festival bénéficie de l’enthousiasme qu’un invité d’honneur insuffle à de nombreux partenaires : cette année, c'est Geneviève Damas qui a accepté de composer une programmation autour de la thématique Traverser le frontière.

Cette frontière, et dans leur cas celle du silence, 
Alain Berenboom, Prix Rossel 2013,
et Nathalie
Skowronek, finaliste du même prix,
ont choisi de la traverser à travers leurs livres respectifs.

Monsieur Optimiste (Genèse Editions) - Alain Berenboom
Max, en apparence (Editions Arlea) - Nathalie Skowronek

Tous deux partent à la recherche de leurs aînés qui ont quitté leur pays natal pour s'installer en Belgique dans l'espérance de jours meilleurs. Le XXe siècle n'a pas été un long fleuve tranquille pour eux, on connaît son histoire tragique.Mais d'un passé qui fait mal, ils ont voulu effacer la trace en n'en disant rien, ou presque, à leur descendance.

Graffiti participe au Festival en recevant ces deux auteurs
le mercredi 19 mars à 20h, pour une rencontre animée par Joseph Duhamel, rédacteur en chef du Carnet et les Instants.