Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

La presse  nous en a parlé de long en large. Et nous faisons nos choix.

Un des titres retenus par notre équipe en cette rentrée littéraire 2014, décoiffe, déstabilise le lecteur trop sage, choque la bienséance, "écrit très haut, et très fort, ce que d’aucuns n’osent même pas penser tout bas".

tom lanoyeL'auteur ? Tom Lanoye. Le livre ? Troisièmes noces (La Différence éditeur), qui est notre invité le mercredi 22 octobre à 20h.

On le connaît d'abord pour son ouvrage La langue de ma mère, bel hommage à son enfance, à sa mère et à cette langue dans laquelle il s'est plongé pour en faire son viatique, où le tragique se mêle au rire, le grotesque à la beauté, la satire à la tendresse. Il en a fait un spectacle fameux, où alternent les deux langues, le flamand et le français, en un tourbillon d'émotions.
On le connaît aussi pour Mamma Medea, vision personnelle et moderne du mythe de Médée
.
Sans oublier Les boîtes en carton, un de ses premiers textes, qui raconte son éveil aux sens et à la vie.

Troisièmes noces ressemble à ce que l'on sait de Tom Lanoye. A travers l'histoire d'un homme, homosexuel veuf auquel on demande de procéder à un mariage blanc avec une africaine, c'est encore une fois une belle satire de ces petits sacs de noeuds que nous sommes, chacun à notre manière, dans un pays où l'autodérision est une marque de fabrique.

Nous renvoyons à la chronique publiée dans le journal l'Echo. Et nous la classons dans notre rubrique "Littérature française", tant il serait incongru de classer en littérature "étrangère", un livre aussi "belge", et si bien traduit par Alain Van Crugten.
Lire la chronique.

C'est une rencontre assez formidable qui réunit à Waterloo, chez Graffiti, le mardi 14 octobre 2014, deux écrivains africains, originaires de la République démocratique du Congo, l'un vivant à Bruxelles, l'autre vivant en Autriche.

In Koli Jean Bofane, pour son livre Congo Inc., le testament de Bismarck (Actes Sud)
et
Fiston Mwanza Mujila, pour son livre Tram 83 (Métailié)

bofane-congo-incIn Koli Jean Bofane est connu des lecteurs belges pour son premier roman, Mathématiques congolaises, paru en 2008, et qu'il était déjà venu présenter chez Graffiti. Son nouveau livre, Congo Inc., est tout aussi remarquable. Son titre le résume assez bien. Car qu'est aujourd'hui le Congo, sinon une terre transformée par une nuée de prédateurs de tous les continents, y compris africain, et le dernier en date étant l'Asie chinoise, en entreprise au service du Grand Marché mondial sans foi ni loi ? Mais c'est un conteur qui raconte ici, et africain de surcroît. La tragédie n'empêche pas l'humour, beaucoup d'humour, ce qui est aussi une manière de dire les choses sans que le lecteur ne se lamente trop sur la dureté de l'époque.
C'est donc un livre d'une totale lucidité, mais c'est aussi un roman, qui met un scène le jeune Isookanga, Pygmée ekonda, qui du fond de son village a découvert l'Internet et rêve de partir vers la capitale pour y faire du business et participer, à l'aide d'un jeune Chinois qu'il y rencontrera, à l'exploitation des richesses du pays. Mais que le lecteur se rassure, le conteur est aussi un sage.

En savoir plus, sur le site des Editions Actes Sud

 

 

fiston-tram83Fiston Mwanza Mujila, même s'il a déjà publié poèmes, nouvelles, pièces de théâtre, est moins connu chez nous. Mais il vaut tout autant le déplacement ! Son livre Tram 83, pour reprendre l'expression très juste de son éditeur, est "une incroyable plongée dans la langue et l'énergie d'un pays réinventé, un raz-de-marée halluciné et drôle". Le pays n'est pas nommé, il est réinventé, mais on le connaît, comme on reconnaît cet endroit où tous les soirs se retrouve la faune des étudiants en goguette, des raudeurs en mal de sexe, des touristes en recherche d'xotisme, le Tram 83. Ici ce n'est plus un Pygmée qui débarque de sa forêt, mais Lucien qui débarque de l'Arrière-pays (ce qui revient au même) et pense échapper aux sbires du régime qui le cherchent, pour tomber dans le chaudron de la mégalopole.
Encore une fois, outre l'humour qui est l'empreinte d'une certaine littérature africaine, c'est par la langue que ce livre étonne, et montre la richesse du français dans sa diversité. Inventif, poétique, incantatoire.

En savoir plus, sur le site des Editions Métailé

 

photopaulinehillierLe 6 octobre 2014 à 20h,
Premier auteur invité en cette rentrée littéraire 2014 , une jeune femme, pour un premier roman, publié chez un jeune éditeur belge. Pauline Hillier, A vivre couché, ONLIT Editions.
Vous pensez ne pas la connaître ? Et pourtant vous en avez entendu parler. Membre active du mouvement international FEMEN, elle fut emprisonnée en 2013 en Tunisie suite à une action topless menée pour réclamer la libération d'une militante tunisienne. Pauline Hillier est une activiste dans la vie, mais tout autant dans l'écriture. Elle livre ici un texte fort et décapant.

Elle sera présentée par Michel Dufranne, chroniqueur à la RTBF et scénariste d'une BD réalisée avec Sandrine Lefebvre qu'il présentera à cettemicheldufrannefemen occasion, Journal d'une Femen, publiée au Lombard.

Qu'en dit l'éditeur ?
 
Le Livre
Invitée par erreur dans une soirée parisienne, la narratrice se voit sommée de se raconter. Débute un invraisemblable récit où se croisent Céline Dion, Madonna ou encore les Spice Girls. Légère et subversive, fantasque et attachante, menteuse et amoureuse, on découvre au fil des chapitres une jeune femme captive d'une quête magnifique autant que pathétique : comment faire coexister liberté absolue et besoin d'attachement ? Pauline Hillier décode avec talent les mécanismes à l’œuvre dans les rapports humains, le tout sur fond d'un trip à l'acide qui tient autant du Justine de Sade que de Into the wild de Sean Penn. Car, enfin, ne serait-ce pas dans la confrontation solitaire et pacifique avec son animalité que la narratrice pourra trouver le bonheur ?
 
L'auteure
C’est en Vendée, dont elle est originaire, que Pauline Hillier débute l’écriture à l’adolescence. Durant ses études d’arts du spectacle à Bordeaux, elle écrit et met en scène pour le théâtre, avant de partir deux années à Barcelone. Membre active du mouvement international FEMEN, elle est emprisonnée en 2013 en Tunisie suite à une action topless menée pour réclamer la libération d'une militante tunisienne. Pauline Hillier est une activiste mais aussi une écrivaine pleine de promesses.