Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Cet été-là

Retour Indisponible
€ 21,00
Prix donné à titre indicatif, et susceptible de modification de la part de l'éditeur
Publié le 05-04-2012
Type de reliure : Livre
pages 252
Publié par Phebus
N° EAN : 9782752905772

Acheter le livre en magasin

Pas en stock

Commander

Aucune information de disponibilité

Notice de l'éditeur

Nous sommes à Rathmoye, petite ville d'Irlande, dans les années 1950.Lors des obsèques de la vieille et riche Mrs Connulty, Ellie, seconde épouse du fermier Dillahan, aperçoit aux abords de l'église un drôle de personnage qui photographie l'événement. Les endeuillés, le cortège, le cimetière... Florian Kilderry attire les regards, suscite la curiosité des indiscrets, mais lui n'a d'yeux que pour Ellie. L'amour s'empare d'eux. Ellie croit qu'elle va rompre avec la monotonie de sa vie, avec la tendresse sans relief et pourtant sincère de son époux.Mais Florian, jeune homme depuis peu orphelin, ne songe qu'à quitter l'Irlande. Il n'est que de passage... Cet été-là est sans aucun doute l'un des plus beaux romans de William Trevor, avec En lisant Tourgueniev (Libretto, 2001). L'auteur nous livre une histoire inoubliable, une héroïne magnifique. En décrivant l'indicible, l'impalpable, il se fait l'égal d'un Tchekhov ou d'une Katherine Mansfield.

Détail du produit

Auteur : William Trevor
Langue : Français
Poids : 310 gr | Hauteur : 204 mm | Largeur : 142 mm | Epaisseur : 18 mm

Commentaires

CET ETE LA
On a souvent comparé ce magnifique auteur à Tchekhov, sans doute parce que ce qu’il nous dit des êtres, à demi-mots , révèle aussi leur époque et leur condition. Avec « Cet Eté-là », il nous emmène dans la campagne irlandaise en 1950 dans un petit village où rien ne se passe, ou presque. La routine des tâches, les vies rivées aux habitudes n’empêchent ni les rêves ni les désirs, dans ces existences apparemment sans relief.
William Trevor commence par planter le décor et les personnages que nous découvrons comme sur une photo un peu décolorée. Il y a là, la nouvelle patronne de la pension de famille, son frère, un vieux fou égaré, témoin des temps anciens, un fermier veuf remarié avec Ellie, jeune domestique épousée par commodité et habitude. Ellie n’est ni heureuse, ni malheureuse, la question ne s’est jamais posée à celle qui n’a jamais eu à choisir sa vie. Mais cet été-là, un jeune dilettante passe dans le village à vélo…
Pudeur, finesse, William Trevor excelle à faire parler ce qui se tait, dans une nature harmonieuse et belle, qui inspire à ces hommes et ces femmes aussi modestes qu’admirables, une sagesse bouleversante.