Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Just Kids, de Patti Smith

just kids1967. C'était l'été de la mort de Coltrane, l'été de l'amour et des émeutes, quand une rencontre fortuite à Brooklyn guida deux jeunes gens dans la vie de bohème, sur la voie de l'art. Patti Smith et Robert Mapplethorpe avaient vingt ans ; elle deviendrait poète et performeuse, il serait photographe.  Ce livre, qui vient de paraître en poche (Folio), est un enchantement. A travers le récit de sa jeunesse, Patti Smith fait surgir de nos mémoires cet autre temps de l'Amérique, ces années 1960 et 1970 qui furent sans doute les années de gloire de la contre-culture, avant qu'elles ne se fracassent sur les années Reagan, le retour de la morale et les forces centripètes du marché. Patti Smith n'a pas toujours été cette rockeuse célébrée par les bobos de Saint-Germain-des-Prés. Elle fut cette artiste marginale qui débarqua un jour à New York avec Rimbaud en poche, et vécut avec Mapplethorpe un amour magnifique et tragique à la fois, qu'elle raconte avec justesse et pudeur, au-delà de leur séparation et de l'implacable surgissement du sida. Le New York de ces années-là, c'est aussi celui d'Andy Warhol, d'Allen Ginsberg, de Janis Joplin, du jeune Dylan, qui tous passèrent par le Chelsea Hotel, cet hôtel mythique transformé depuis, signe des temps, en hôtel de luxe.
Un livre d'une sensibilité rare, formidablement bien écrit, un beau moment d'émotion.

Patti Smith : Just Kids, Editions Denoël (2010), collection Folio (2012), traduit de l'américain par Héloïse Esquié.