Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Delphine Minoui, le dimanche 31 mai 2015 à 11h30

delphine-minoui-chez-graffitiMembre du jury Albert Londres, grand-reporter spécialiste du Moyen-Orient
Delphine Minoui chez Graffiti
le dimanche 31 mai à 11h30

à l'occasion de la sortie de son livre
"Je vous écris de Téhéran" (Seuil)

 

A l'heure où le Moyen-Orient brûle de tous les feux de la discorde, de la guerre, des soubresauts de l'Histoire aussi, alors que nous n'entendons parler que de chaos irakien, de bombe iranienne, de conflits entre sunnites et chiites, entendre les témoins directs de ce qui s'y passe est précieux. Ces témoins peuvent être historiens, analystes politiques, journalistes, et parfois même y être mêlés par une histoire familiale.
C'est le cas de Delphine Minoui, française par sa mère, iranienne par son père, grand-reporter, journaliste spécialiste de cette région qu'elle couvre depuis 1997. Elle a notamment suivi pour Le Figaro l'après-11 septembre en Afghanistan, l'invasion américaine en Irak et la montée de la crise nucléaire iranienne. Elle a reçu le Prix Albert Londres 2006 pour une série de reportages en Iran et en Irak. Elle est également correspondante du journal Le Soir.
Elle est l'auteur des « Pintades à Téhéran : chroniques de la vie des Iraniennes » (éditions Jacob-Duvernet, 2007) et a dirigé l'ouvrage collectif « Jeunesse d'Iran :je-vous-ecris-de-teheran les voix du changement » (éditions Autrement, 2001).

Delphine Minoui a passé dix ans en Iran, désirant retrouver son "autre moitié", le pays de son père. De 1997 à 2009, elle a donc été basée à Téhéran, qu'elle a dû quitter à un moment où sa situation devenait critique. Aujourd'hui, dans un ouvrage dédié à son grand-père iranien, elle revient sur ce séjour où elle vit sombrer les espoirs des réformateurs. Chronique de la vie quotidienne d'une population contrainte à un total décalage entre le biroun et l'andaroun, le dehors et le dedans. Un regard mêlant l'histoire personnelle au regard de la journaliste, mais aussi un témoignage bouleversant sur le sort actuel du pays qui fut le berceau de la grande civilisation persane.
Après avoir quitté l'Iran, Delphine Minoui s'est d'abord installée à Beyrouth, et ensuite au Caire, où elle vit et travaille actuellement, suivant l'actualité du Proche-Orient pour divers organes de presse dont Le Figaro, et le journal Le Soir.

Delphine Minoui sera à Bruxelles à la fin du mois de mai en tant que membre du jury Albert Londres,où elle a succédé à Josette Allia, et sera donc présente chez Graffiti le dimanche 31 mai 2015 à 11h30.

Sur GRAFFITI.TV, la vidéo de la rencontre à la librairie

Sur FRANCE 24, la vidéo de l'entretien entre Delphine Minoui et Sylvain Attal

extrait PDF   de l'ouvrage de Delphine Minoui

Le livre sur le site de Graffiti
La version numérique