Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

Alain Berenboom et Thomas Gunzig, le 13 octobre à 11h30

35 ans, cela se fête. Et pour que la fête soit à la mesure de notre imaginaire, deux auteurs pas très tristes viendront partager notre gâteau d'anniversaire.

Le dimanche 13 octobre à partir de 11h, nous recevrons Alain Berenboom et Thomas Gunzig. L'occasion de parler de leurs nouveaux livres, mais aussi de leurs coups de coeur, et de leur rapport avec le monde de la librairie. Sans oublier que, tous deux chroniqueurs, au journal Le Soir, ou à la RTBF, ils portent un regard impertinent sur notre actualité.

alain berenboomAlain Berenboom, Bruxellois "pure souche" est à la fois écrivain belge, une autorité internationale en matière de droit d'auteur, professeur de droit à l’université libre de Bruxelles et chroniqueur au Soir. 
Son univers romanesque, parfois burlesque, toujours impertinent, sur fond d'histoire belge, a pu mêler roman, polar et histoire, notamment dans sa trilogie qui a pour cadre la Belgique de l’immédiate après-guerre (Périls en ce Royaume, Le Roi du Congo, La Recette du Pigeon à l’italienne).
Il publie aujourd'hui un nouveau livre, peutêtre plus intimiste ou personnel, inspiré de l'histoire de son père.
Monsieur Optimiste (Genèse Edition) raconte l'histoire d'un homme apparemment sans histoires, qu'à sa mort son fils redécouvre à travers les archives familiales. Se dessine ainsi le portrait d’un Don Quichotte original et aventureux, mauvais juif, mauvais polonais, qui, sous couvert de patronymes différents, a vécu plusieurs vies avec l’indéfectible optimisme des vrais héros.

 

thomas gunzigThomas Gunzig, a d'abord été libraire pendant 10 ans chez nos amis de la librairie Tropismes à Bruxelles. Ensuite, nous dit wikipedia, il est devenu professeur de littérature dans les écoles supérieures artistiques de La Cambre et de Saint Luc, et chroniqueur régulier pour l'émission radio Le Jeu des dictionnaires (La Première), le journal Le Soir et l'émission télévisée Les Bureaux du pouvoir de La Une. Depuis avril 2010 il est chroniqueur dans l'émission radio Matin Première, où il dresse dans son Café Serré un portrait de l'invité du jour.
Quoique différent d'Alain Berenboom, Thomas Gunzig possède aussi cette "touche" qu'on ne trouve que chez nous (peut-on la qualifier de belge ?), le sens de l'absurde, de la dérision, mais ici teinté d'un cynisme total, à prendre au second degré. Avec en plus un sens ravageur de la critique sociale, bien présente dans son dernier opus Manuel de survie à l'usage des incapables (Au diable Vauvert Editeur). Ames sensibles s'abstenir, on n'épargne au lecteur ni les morts, ni le sang, mais cela n'est que la couche superficielle, car à travers le portrait déjanté de quatre loups de banlieue qui traquent l'homme responsable de la mort accidentelle de leur mère, lui-même responsable de la sécurité dans une grande surface, s'écrit une charge au vitriol contre l'univers mécanisé, mercantilisé, inventé par les experts qui mêlent marketing et systémique au profit d'une autre espèce de prédateur, le grand méchant capitaliste.

Tout cela paraît grave ? Mieux vaut en rire, et optimistes ou incapables, c'est ce que nous tenterons de faire le dimanche 13 octobre.

Dans le cadre de la Fureur de lire