Votre librairie en Brabant Wallon. Commandez vos livres en ligne, venez les chercher en magasin !

J.M. Corre et J.Ph. Schreiber. La multiculturalité en débat le dimanche 16 juin 2013

criseegaliteschreibercorreislamcoeurvilles

Jean-Michel Corre et Jean-Philippe Schreiber

en débat sur la multiculturalité

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 22%, 30% bientôt ?, la population musulmane d'origine immigrée est appelée à devenir majoritaire à Bruxelles et en tout cas de plus en plus importante dans la plupart des villes belges. Le phénomène est européen, et l'on sait les peurs que cette présence engendre. Non seulement parce qu'elle est la part la plus visible (et pourtant pas la seule) de l'immigration dans le paysage, mais aussi parce que l'Islam politique s'est invité dans le débat.

Cette société multiculturelle n'est pas un long fleuve tranquille. Elle appelle des adaptations dans ce qu'on appelle le "vivre ensemble", dont la volonté pour certains de mener des politiques compensatoires aux discriminations sociales et économiques. L'inscription juridique et sociétale de la différence qui en est la conséquence interroge frontalement les valeurs sur lesquelles nos sociétés se sont bâties depuis deux ou trois siècles. Le religieux, qu'on avait relégué dans la sphère personnelle, en le scindant du politique, réapparaît. L'appartenance ethnique redevient un critère identitaire.

Le débat est, à nos yeux, fondamental. C'est la question forte de ce XXIe siècle, c'est ce pourquoi des gens vivent ou meurent, au Moyen-Orient, en Inde oucorrejeanmichel ailleurs ; c'est ce pourquoi nous serons demain vraiment libres ou non", écrit Jean-Philippe Schreiber.schreiberjeanphilippe

Diplômé de l'Université libre de Bruxelles, Jean-Philippe Schreiber y est professeur depuis 1996, où il dirige le centre interdisciplinaire d'étude des religions et de la laïcité (CIERL). Il y enseigne notamment l'histoire des religions et des institutions. Il publie "La crise de l'égalité. Essai sur la diversité multiculturelle" dans la collection "Liberté j'écris ton nom" des Editions Espace de libertés.

Jean-Michel Corre est diplômé en Sciences politiques et en administration publique (ENA, Paris) et en droit. Après une carrière à la Commission européenne, il se consacre à l'étude des religions côtoyées depuis son enfance tunisoise (CISMOC - Université catholique de Louvain). Il a déjà été présent chez Graffiti en 2011, en débat avec Nadia Geerts, pour son livre "Le voile et la femme en Islam". Il a publié récemment "L'Islam au coeur de nos villes", aux Editions Couleur livres, pour lequel il a obtenu le Prix du Livre politique 2012.