Le blog de la librairie Graffiti. Nos lectures, notices et critiques en littérature française.

Littérature française
Le voyage d'Octavio, de Miguel Bonnefoy

Octavio, colosse analphabète est à l’image de beaucoup de ses compatriotes vénézuéliens, un homme plein de richesse qui se laisse exploiter par habitude. Il fréquente des receleurs, voleurs de patrimoine, par amour des belles choses. Contraint de fuir son bidonville, il trouve dans la nature la beauté, la sagesse, la profusion d’une flore, d’une faune pleines de ressources. Elu par la culture populaire et celle des premiers temps, Octavio renoue sans s’en rendre compte avec le paradis perdu d’avant la peste du népotisme et des pétrodollars. Fable et parabole, ce premier roman parfaitement maîtrisé, enchante, ravi, émeut le lecteur conquit par un réalisme magique à la Garcia Marquez.

Miguel Bonnefoy, Le voyage d'Octavio, Rivages, 2015, 128 p., 15,00 €.


Ce livre vous intéresse ? Réservez-le ici.

 
Evariste, de François-Henri Désérable

L’histoire d’un génie comme il n’y en a qu’un par siècle … Celui-ci pourtant en vit grandir plus d’un. Evariste Galois naquit en 1811 et fut le témoin singulier des journées révolutionnaires de 1830 avant de tirer sa révérence, brutalement à vingt ans, sur le pré, aux premières lueurs du jour. Derrière les murs de l’Ecole Polytechnique, il entend le bruit des canons et des fusils, voit s’édifier les barricades ; il y rédige son mémoire sur « les conditions de résolubilité des équations par radicaux », qui deviendra son testament légué à la postérité et révolutionnera les mathématiques modernes. Cette biographie romancée, à la fois décoiffante et enchanteresse, drôle et frénétique, si lit comme un roman d’Alexandre Dumas, donne à voir le visage d’une jeunesse se jouant de la contrainte académique pour donner libre cours à son génie poétique. Evariste fut aux mathématiques ce que Rimbaud fut à la poésie … un génie absolu.


François-Henri Désérable, Evariste, Gallimard, 2015, 176 p., 16,90 €.


Ce livre vous intéresse ? Réservez-le ici.

 

Le premier roman historique de ce tout jeune auteur sort en poche. Nous suivons ceux qui vont mourir, dans leur dernier journée, juste avant qu’ils ne posent leur tête sous la guillotine. Marie-Antoinette en chemise, Lavoisier, marquant son livre d’un signet avant de monter à l’échafaud, Charlotte Corday et Robespierre pour finir, lui qui les envoya tous, tête contre tête dans le panier d’osier. Remarquable rendues, ces dernières heures disent assez l’absurde terreur de la loterie de l’Histoire.

François-Henri Désérable, Tu montreras ma tête au peuple, Folio, 2014, 208 p., 6,20 €.

Ce livre vous intéresse ? Réservez-le ici.

 
Danser les ombres, de Laurent Gaudé

gaudedanserlesombresIl y a des constantes dans l'oeuvre de Laurent Gaudé. Sous le soleil, les heures sombres de la vie, toujours transcendées par la fraternité : Eldorado  ou l'espoir souvent déçu des immigrants clandestins, Ouragan ou le chant des rescapés de la tempête qui ravagea La Nouvelle Orléans. Et aujourd'hui, Danser les ombres, ou les destins croisés d'un groupe d'amis à Port-au-Prince, en Haïti, une terre souvent cruelle, bâtie sur l'ombre du vaudou, où résident peut-être en partie sa force de résistance et sa créativité. 
C'est donc, entre autres, l'histoire de Lucine qui revient à Port-au-Prince après quelques années d'éloignement en province, et qui renoue avec ceux qui avaient partagé avec elle les heures de lutte contre le président Aristide. C'est un peu le bonheur qui est conté, à travers une série de personnages pleins d'empathie. Jusqu'au tremblement de terre, dont nous est restituée avec justesse la douleur des survivants et la grande fraternité qui s'ensuivit, pour se terminer ici en un étonnant chant choral, où se mêlent en un même cortège les morts et les vivants, à charge pour ceux-ci de "scander la marche pour appeler le jour".

De livre en livre, Laurent Gaudé tisse une "cartographie de la fraternité", pour reprendre une expression de son éditeur.

Laurent Gaudé : Danser les ombres, Actes Sud, 2015, 250p.

Ce livre vous intéresse ? Réservez-le ici

 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 6 sur 57

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !

Notre blog lecture

La succession, Jean-Paul Dubois (Points-Seuil)

Littérature française

La mélancolie de l’auteur d’Une vie française fait merveille dans cette histoire d’héritage encombrant. De Miami ,où il a fuit danser le mambo et jouer à la pelote basque pour ne pas exercer auprès de son père, le narrateur revient à la mort de celui-ci. Mais réintégrer une famille

Continuer la lecture

Nora Webster, Colm Toibin (10/18)

Littérature étrangère

Cette chronique de la vie de famille en Irlande dans les années soixante révèle le grand art de Colm Toibin, se mettre entièrement du côté de son personnage. Une mère fort en gueule, dure avec elle-même et les siens mais aussi exemplative du renoncement que suppose être femme en Irlande

Continuer la lecture


Sigma, Julia Deck, (Editions de Minuit)

Littérature française

Cette dystopie dans le monde de la finance et des marchands d’art, entraine le lecteur au cœur de notre modèle culturel en l’exagérant à peine. Une Organisation (Sigma) pénètre les milieux influents pour veiller à qu’ils distillent une parole lisse et des idées convenues, qui

Continuer la lecture


Les fantômes du vieux pays, Nathan Hill (Gallimard)

Littérature étrangère

Pour un premier roman, c’est un coup de maître ! John Irving a adoré cette radioscopie tragi-comique des Etats-Unis de 1968 au 11 septembre. Un jeune universitaire tente d’enseigner Shakespeare à des étudiants en marketing et se réfugie dans les jeux vidéos. Son roman est en panne mais

Continuer la lecture


Philip Roth dans la Pléiade

Dernières lectures

Après Philippe Jaccottet, Mario Vargas Llosa et Kundera, Philip Roth entre de son vivant dans la Bibliothèque de La Pléiade. Ce premier volume rassemble les premières nouvelles et romans (1959-1977) qui l’ont propulsés dans la cour des grands auteurs américains. Après Goodbye Columbus, Le

Continuer la lecture