La librairie Graffiti. Découvrez l'agenda de nos activités.

Autour de Théo Van Rysselberghe 23/03/06

Autour de Théo Van Rysselberghe
23 mars 2006

vanRysselberghe

Graffiti a eu le plaisir de recevoir Olivier Bertrand, commissaire de l'exposition Théo Van Rysselberghe qui se déroule en ce moment au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Expert reconnu en art belge du XIX et début XXème siècle, sollicité par les collectionneurs et les prestigieuses salles de ventes telles Sotheby's, il nous a permis d'envisager, sans tabous, des aspects peu connus du grand public, tels les arcanes du marché de l'art, la cote des artistes, les dessous d'une exposition -on lui doit aussi celle de Rik Wouters il y a quelques années. Les ombres de Verhaeren, Toulouse Lautrec, Signac et autres Seurat, amis de Van Rysselberghe ont plané sur cette soirée qui a attiré beaucoup de monde.

Le catalogue de l'exposition est en vente à la librairie, en version reliée, au prix de 39 euros.

 
Ludovic Flamant et Emilie Seron 14/12/05

LE PETIT GRAFFITI INVITE
Le 14 décembre 2005 de 15h à 17h30

Ludovic Flamant et Emilie Seron étaient chez nous le 14 pour dédicacer leur très beau nouveau livre "Derrière la haie". Avant de partir ils nous ont laissé un dessin pour le site.

Emilie Seron et Ludovic Flamant
haie nous font le plaisir de nous rejoindre à la librairie pour une séance de signature de leur dernier album « Derrière la haie », paru aux éditions du Pépin.

Nous vous invitons à traverser la haie et à vous laisser aller dans les rêves d'Ariane. Gageons que, comme nous, vous serez sous le charme !
Comme Noël approche à grands pas, vous pourrez également acquérir l'un ou l'autre des dessins originaux d'Emilie Seron.

 
Vladimir Makanine 07/11/05

La librairie Graffiti recevait Vladimir MAKANINE le 7 novembre 2005 à 20h. Longtemps contraint à l'exil intérieur, « le dernier des classiques » russes est revenu avec éclat au devant de la scène littéraire au temps de la Perestroïka. Il décrit la société russe actuelle qui, débarrassée de l'idéologie, a aussi évincé tout idéal. Un matérialisme sans âme que Vladimir Makanine compense par des livres admirables et par son amour des grands auteurs russes. Il a présenté « Le prisonnier du Caucase », paru récemment chez Gallimard. Entretien avec Sophie Creuz.


 
<< Début < Précédent 41 42 43 44 45 46 Suivant > Fin >>

Page 42 sur 46

Newsletter

Pour être tenu au courant des événements, activités et promotions de la librairie Graffiti, enregistrez-vous !

Notre blog lecture

La succession, Jean-Paul Dubois (Points-Seuil)

Littérature française

La mélancolie de l’auteur d’Une vie française fait merveille dans cette histoire d’héritage encombrant. De Miami ,où il a fuit danser le mambo et jouer à la pelote basque pour ne pas exercer auprès de son père, le narrateur revient à la mort de celui-ci. Mais réintégrer une famille

Continuer la lecture

Nora Webster, Colm Toibin (10/18)

Littérature étrangère

Cette chronique de la vie de famille en Irlande dans les années soixante révèle le grand art de Colm Toibin, se mettre entièrement du côté de son personnage. Une mère fort en gueule, dure avec elle-même et les siens mais aussi exemplative du renoncement que suppose être femme en Irlande

Continuer la lecture


Sigma, Julia Deck, (Editions de Minuit)

Littérature française

Cette dystopie dans le monde de la finance et des marchands d’art, entraine le lecteur au cœur de notre modèle culturel en l’exagérant à peine. Une Organisation (Sigma) pénètre les milieux influents pour veiller à qu’ils distillent une parole lisse et des idées convenues, qui

Continuer la lecture


Les fantômes du vieux pays, Nathan Hill (Gallimard)

Littérature étrangère

Pour un premier roman, c’est un coup de maître ! John Irving a adoré cette radioscopie tragi-comique des Etats-Unis de 1968 au 11 septembre. Un jeune universitaire tente d’enseigner Shakespeare à des étudiants en marketing et se réfugie dans les jeux vidéos. Son roman est en panne mais

Continuer la lecture


Philip Roth dans la Pléiade

Dernières lectures

Après Philippe Jaccottet, Mario Vargas Llosa et Kundera, Philip Roth entre de son vivant dans la Bibliothèque de La Pléiade. Ce premier volume rassemble les premières nouvelles et romans (1959-1977) qui l’ont propulsés dans la cour des grands auteurs américains. Après Goodbye Columbus, Le

Continuer la lecture